Collins en quarts au bout du bras de fer

Après deux heures combat acharné, Danielle Collins est venu à out de la tête de série numéro 30, Ons Jabeur, en trois sets (6-4, 4-6, 6-4) en huitièmes de finale de Roland-Garros. L’Américaine disputera son premier quart à Paris face à sa compatriote Sofia Kenin.

Roland-Garros, huitièmes de finale

Collins bat Jabeur (30) 6-4, 4-6, 6-4

  • L’info principale : Danielle Collins rejoint les quarts de finale après sa victoire face à la tête de série numéro 30, Ons Jabeur
  • Vous apprendrez aussi : L’Américaine disputera son premier quart à Roland-Garros
  • Pourquoi vous devriez lire cet article : Collins retrouvera sa compatriote Sofia Kenin, favorite pour le trophée après l’éviction de Svitolina

La belle histoire parisienne se poursuit pour Danielle Collins. Après avoir battu la tête de série numéro 11 et ancienne vainqueure de Roland-Garros, Garbine Muguruza, au tour précédent, l’Américaine s’est offert la tête de série numéro 30 et première joueuse issue du monde arabe à atteindre les huitièmes de finale du Granch Chelem français, Ons Jabeur. La lutte fut rude et au terme d’un match de près de 2h00, Danielle Collins s’est finalement imposée (6-4, 4-6, 6-4) pour rejoindre sa compatriote tête de série numéro 4 et tombeuse de Fiona Ferro, Sofia Kenin, en quarts de finale. Ce sera le premier quart à Roland-Garros de la carrière de Collins, 57e joueuse mondiale.

Après une entame de match très équilibrée, Danielle Collins est parvenue à breaker en fin de première manche pour s’adjuger le set et lancer une dynamique favorable. Car dès son retour sur le court, l’Américaine a pris d’emblée le service de son adversaire pour se détacher 3-1 dans la deuxième manche. Le match paraissait alors plié tant Collins mettait de l’engagement à coup de « come on » après chaque point gagnant.

Un énorme combat dans le troisième set

C’est pourtant ce moment qu’a choisi la Tunisienne pour se rebeller. Variant entre frappes puissantes de fond de court et amortis savamment déposés, Ons Jabeur a debreaké blanc avant d’enchaîner trois autres jeux consécutifs et d’empocher le deuxième set 6-4.*

La manche décisive s’est muée en véritable bras de fer, les deux joueuses cédant quasiment toutes leurs mises en jeu à tour de rôle. Mais c’est bien l’Américaine qui a su clore les débats sur le service de la Tunisienne.

Your comments

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *