18-16 au 5e set et plus de 6h00 : Moutet et Giustino ont fait l’histoire

Au terme d’un match historique par sa durée (6h05), l’Italien Lorenzo Giustino est parvenu à dompter Corentin Moutet (71e à l’ATP) en cinq sets après deux jours passés sur la terre battue de Roland-Garros (0-6, 7-6, 7-6, 2-6, 18-16).

Corentin Moutet, Roland-Garros, 2020

Voir ici le tableau hommes et les matches en direct.

Roland-Garros 2020 – Premier tour
Giustino bat Moutet : 0-6, 7-6, 7-6, 2-6, 18-16

  • L’information principale : Lorenzo Giustino était le plus fort au bout des 5 sets disputés face à Moutet
  • Vous apprendrez aussi : Avec 6h05 de jeu, les deux hommes ont joué le deuxième match le plus long de l’histoire de Roland-Garros.
  • Pourquoi vous devez lire cet article : Parce que ce match qui devait être banal est devenu historique avec un 5e set de 3h00 !

Un combat proche de détrôner le Clément-Santoro de 2004. Il aura fallu deux jours à Lorenzo Giustino pour se défaire, ce lundi, de Corentin Moutet au terme d’un marathon de 6h05 (0-6, 7-6, 7-6, 2-6, 18-16), au premier tour de Roland-Garros. Le record reste détenu par les deux Français Arnaud Clément et Fabrice Santoro dont les débats s’étaient éternisés 6h33 durant. Avec ce succès retentissant, Giustino va découvrir le deuxième tour du Majeur parisien pour la première fois de sa carrière. Ce sera face à un obstacle de taille : Diego Schwartzman, finaliste du dernier Masters 1000 de Rome.

Match qui aurait pu passer presque inaperçu au vu des affiches du jour, la confrontation entre le Français, 71e mondial, et l’Italien, 157e à l’ATP, a pris des allures d’épopée interminable flirtant avec les matchs les plus longs de l’histoire de la Porte d’Auteuil. Il en est même devenu le deuxième avec plus de six heures passées sur un court tantôt assourdissant de silence, tantôt enflammé par les encouragements d’un public attiré par ce scénario épique.

Un début de match 100% Moutet

Ce fut un chassé-croisé impensable auquel ont assisté en premier lieu très peu de spectateurs, avant que la durée de ce duel n’attire de nombreux curieux. On en aurait presque oublié le côté atypique de cette édition 2020 tant la tension, l’énervement et la fatigue étaient palpables. Pourtant, dès les premiers échanges, dimanche soir, la hiérarchie semblait clairement établie et le Français concrétisait plutôt bien son statut de favori pour son entrée en lice. Un premier set rondement mené expédié 6-0 et une assurance démonstrative.

Mais le temps s’est gâté, les nuages menaçants laissant place à de la pluie, et l’esprit du jeune Tricolore s’est échauffé. Voyant que l’Italien réussissait enfin à remporter ses premiers jeux et à trouver du rythme, le volcanique Moutet s’est agacé. Puis, après plusieurs dizaines de minutes passées sous la pluie, le Français a laissé explosé sa colère alors qu’il était mal en point. Criant, jetant sa serviette, le Francilien s’en est pris à l’arbitre pour tenter d’interrompre le match. Ce fut chose faite après plusieurs minutes de discussions entre les officiels.

Lorenzo Giustino, Roland-Garros, 2020

Mais avec son irrégularité trop souvent conséquente à des gestes d’énervement, Moutet n’a pas réussi à conclure un match qui a plusieurs fois été à sa portée. Le cinquième set s’est mué en juge de paix. Les deux joueurs ont bénéficié de temps faibles de leur adversaire pour breaker, servir pour le match, voire se procurer des balles de match. Mais c’est seulement après 3h00 de lutte dans ce dernier acte que la décision est tombée, faisant du modeste Lorenzo Giustino le vainqueur du deuxième match le plus long de l’histoire de Roland-Garros, dernier tournoi du Grand Chelem à encore autoriser des marathons aussi épiques.

Your comments

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *