Nadal insubmersible, Sinner prend date

Pour son premier test dans ce Roland-Garros, Rafael Nadal a été embêté par le prodige italien Jannik Sinner avant de le dominer. Il n’a toujours pas perdu un set de la quinzaine.

Roland-Garros, quart de finale

Nadal (2) bat Sinner 7-6 (4), 6-4, 6-1

  • L’info principale : Nadal rejoint Schwartzman en demies sans avoir perdu le moindre set depuis le début du tournoi.
  • Vous apprendrez aussi : Nadal et Sinner ont terminé leur partie à l’horaire le plus tardif de l’histoire de Roland-Garros : 1h26.
  • Pourquoi vous devriez lire cet article : Pour saliver d’avance d’ici vendredi et le Nadal-Schwartzman, remake du quart à Rome.

Jannik Sinner a fini par craquer. Après avoir fait jeu égal avec Rafael Nadal pendant deux sets, finalement tous perdus, l’Italien a cédé en trois manches (7-6 [4], 6-4, 6-1) contre l’Espagnol en quarts de finale de Roland-Garros mardi. Le dodécuple vainqueur Porte d’Auteuil aura affaire vendredi à Diego Schwartzman, qui l’avait fait tomber en quarts de finale à Rome, il y a deux semaines.

Nadal avait raison de se méfier de ce gamin de San Candido, pour la première fois à ce stade dans un Majeur. Jannik Sinner a montré pendant près de deux heures pourquoi il ferait bientôt partie des meilleurs joueurs mondiaux. Le 75e mondial, futur membre du top 50, est parvenu à tenir tête au Majorquin avec un plan de jeu sans doute établi avec son mentor Ricardo Piatti : agresser son adversaire, lui enlever du temps et rentrer dans le court dès que possible, souvent sur coup droit. Une tactique qui a parfaitement fonctionné et qui a permis à Sinner de breaker Nadal, qui avait du mal à trouver la longueur de balle qu’il souhaitait, pour servir pour le set. Mais d’un coup, le bras de l’Italien s’est tendu et Nadal ne s’est pas fait prier. Un débreak dans la foulée et un tie-break logiquement remporté pour s’adjuger la première manche.

Un troisième set à sens unique

Le gain de ce set a libéré Le Taureau de Manacor, qui retrouvait de la longueur, prenait l’ascendant sur son adversaire dans l’échange et se montrait beaucoup plus agressif. Ce changement chez l’Espagnol s’est vu après qu’il a débreaké en début de deuxième manche. Sinner a résisté mais a fini par céder à 4-4 face à un Nadal chirurgical (2/2 sur les balles de break dans ce set), enfin auteur de grands coups droits gagnants, que l’on avait peu vus en début de rencontre. Quelques minutes plus tard, le protégé de Carlos Moya menait deux sets à zéro.

Enfin libéré face à un adversaire peut-être épuisé, sans doute désabusé et de moins en moins dangereux, Nadal est monté en puissance pour signer un troisième set de grande qualité. Deux breaks réalisés et une pluie de coups droits gagnants – 12 au troisième set – lui ont permis de marcher sur Sinner. Le travail de sape du numéro 2 mondial a fini par payer. Ce cavalier seul – 28 points gagnés contre 12 pour son adversaire – devrait le rassurer, sans doute plus que ses deux premières manches, où il a plus résisté que dominer.

Sinner Roland Garros 2020

Des qualités habituelles qui lui seront bien utiles contre Diego Schwartzman, qu’il n’aime pas affronter. Mais il s’avancera vendredi avec le plein de confiance : il n’a toujours pas perdu la moindre manche depuis le début de la quinzaine.

 

Your comments

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *