Plus solide, Luca Van Assche remporte Roland-Garros juniors

Dans cette finale 100 % française, Luca Van Assche a dominé en deux manches (6-4, 6-2) Arthur Fils, samedi, et remporte Roland-Garros juniors. Son premier Grand Chelem. Il succède à Geoffrey Blancaneaux, titré en 2016.

Luca van Assche at Roland-Garros in 2021

La finale a été moins serrée que prévue. Entre deux joueurs aux styles de jeu opposés – l’un, Arthur Fils, très costaud (1,85 m, 82 kg) est puissant et doté d’un énorme coup droit, l’autre Luca Van Assche (1,75 m, 70 kg) est un contreur, solide dans l’échange, la régularité du second a été récompensée. Van Assche a remporté sans mal (6-4, 6-2) la finale de Roland-Garros juniors samedi contre Fils au terme d’un match à sens unique. Il succède ainsi à Geoffrey Blancaneaux, dernier Français titré ici, en 2016. Il devient le 20e Français vainqueur d’un Grand Chelem chez les Juniors dans l’ère Open et le 10e à Roland-Garros.

L’enjeu de cette finale était de savoir si Van Assche (17 ans) allait réussir à résister aux assauts du surpuissants Fils, qui avait mis à mal Bernard Tomic en qualifications, et enchanté le public en cette semaine de juniors par ses accélérations, notamment de coup droit.

C’est peu dire que le protégé de Maxime Teixeira y est parvenu. Il a livré une grande prestation, en défense – on connaissait ses qualités – mais surtout au service avec 7 aces (c’est plus que Fils) et 83 % de points gagnés derrière sa première balle (25/30). C’est même sur un ace qu’il a conclu cette partie.

Dans cette finale, Van Assche, qui avait résisté à Henri Laaksonen au premier tour des qualifications, n’a jamais vraiment tremblé. Il s’est détaché à partir de son break à 3-2 dans le premier set et n’a, ensuite, plus eu la moindre balle de break concédée. Si Fils est parvenu à lâcher de gros gagnants comme à son habitude, il s’est montré trop brouillon et a commis trop de fautes directes pour espérer faire mieux.

Arthur Fils sans doute émoussé

Le jeu à 1-1, dans la deuxième manche, en est l’illustration : le protégé de Jérome Potier a commis deux fautes de revers, a fait une amortie à mauvais escient et a envoyé un coup droit facile dans le filet, ce qui a offert le break à son adversaire. Peut-être (sans doute ?) Fils était touché physiquement après son combat des demi-finales et le double qui s’y est ajouté, vendredi. Sa frustration s’est symbolisée lorsqu’il a envoyé une balle dans le ciel de Paris après une nouvelle faute et un nouveau break concédé, qui a rapproché Van Assche du titre.

Après la finale, jouée sur un court 14 bondé, Arthur Fils a salué Luca Van Assche pour son “gros match”. Luca Van Assche s’est lui excusé : “Désolé d’avoir gâché ton anniversaire.” Fils pourrait tout de même fêter son 17e anniversaire par un titre en double ce samedi après-midi, aux côtés de son ami et partenaire d’entraînement, Giovanni Mpetshi Perricard.

Your comments

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *