Roland-Garros : La jauge abaissée à 1 000 spectateurs par jour

Présent sur le plateau de France 2 jeudi soir, le Premier ministre Jean Castex a annoncé que la jauge pour Roland-Garros serait abaissée à mille personnes sur site.

Ils s’y attendaient sans doute, le craignaient assurément. A moins de trois jours du début de Roland-Garros, Guy Forget (directeur du tournoi) et Bernard Giudicelli (président de la FFT) ont appris une bien mauvaise nouvelle de la part de Jean Castex ce jeudi. Invité de l’émission « Vous avez la parole » sur France 2, le Premier ministre a annoncé l’abaissement de la jauge à 1 000 spectateurs pour le Majeur parisien.

Une nouvelle baisse… mais pas de huis clos

« Nous appliquerons à Roland-Garros les mêmes règles qu’ailleurs. Il y a des regroupements de population. Est-ce que ça veut dire qu’il n’y aura pas de public ? On passe de 5 000 à 1 000. Il n’y a pas de raison pour que nous n’appliquions pas les mêmes règles à tout le monde, » a ainsi assuré le chef du gouvernement.

Comme cela a été confirmé à l’AFP dans la foulée, le tournoi ne se déroulera pas à huis clos pour autant, car toutes les personnes accréditées (organisateurs, joueurs, staffs, journalistes, etc.) ne font pas partie du millier de personnes concernées par cette jauge. Il s’agit malgré tout d’un coup dur pour la Fédération française de tennis, qui avait d’abord tablé sur l’accueil de 11 500 spectateurs par jour (répartis entre les courts Philippe-Chatrier, Suzanne-Lenglen et Simonne-Mathieu), avant de revoir cet objectif à la baisse (5 000, seulement sur le Chatrier) et de se résoudre, suite aux dernières restrictions, à seulement recevoir 1 000 fans. Une réunion devrait avoir lieu entre les organisateurs et les autorités avant le début de l’événement. La FFT n’a, pour l’instant, pas communiqué à ce sujet.

La tenue du tournoi menacée ? Pas selon Castex

Sur les ondes d’Europe 1, Guy Forget avait déjà fait valoir son mécontentement face à la baisse de cette jauge. L’ancien capitaine de l’équipe de France de Coupe Davis a insisté sur le fait que le site de la Porte d’Auteuil était suffisamment grand pour accueillir des spectateurs sans que ceux-ci ne subissent une trop grande promiscuité. Des arguments qui n’ont visiblement pas convaincu les pouvoirs publics. Interrogé sur la tenue du tournoi en dépit de ces nouvelles mesures, Jean Castex s’est malgré tout montré confiant : « Oui, d’après les informations données par les organisateurs, la réponse est oui, » a-t-il affirmé.

Your comments

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *