37 fautes directes en deux sets, Caroline Garcia a trop gâché face à Hercog

Caroline Garcia s’est inclinée ce mercredi au deuxième tour de Roland-Garros face à Polona Hercog, 73e mondiale (7-5, 6-4). Une grosse déception pour la Française, huitième de finaliste l’an passé.

Caroline Garcia, Roland-Garros 2021

Sur le court Suzanne-Lenglen, Caroline Garcia y a cru pendant un set avant de craquer mentalement et de retomber dans ses travers. Auteure de 37 fautes directes, la Française a donné le match à Polona Hercog, 73e joueuse mondiale (7-5, 6-4). La Slovène, qui n’avait jamais battu Garcia en quatre affrontements, n’en demandait pas tant. Elle est au troisième tour de Roland-Garros pour la troisième fois de sa carrière et défiera Marketa Vondrousova vendredi. 

En difficulté dans le jeu, avec un vent tourbillonnant sur le court Suzanne-Lenglen, Caroline Garcia n’est jamais entrée dans son match. Pas assez agressive (9 coups gagnants) et trop brouillonne (37 fautes directes), la 58e joueuse mondiale n’a cessé de courir après le score. Rapidement breakée dans la première manche, Caroline Garcia a su revenir au score avec l’aide d’un public entièrement acquis à sa cause. Mais elle a ensuite connu un gros passage à vide qui l’a condamnée.

Un sursaut d’orgueil trop tardif pour Garcia

Alors qu’elle menait 5-4, la Française a mis la pression sur Hercog et s’est retrouvée à deux points du set. Puis elle a perdu sept jeux de suite pour être rapidement menée 7-5, 4-0 ! La tête basse, jetant parfois un regard désabusé à son nouveau coach de la Rafa Nadal Academy Gabriel Urpi, Caroline Garcia savait sans doute qu’elle n’arriverait pas à reproduire son huitième de finale de 2020…

Malgré un sursaut d’orgueil qui lui a permis d’effacer un break de retard alors que Polona Hercog servait pour le gain du match à 7-5, 5-2, puis de sauver trois balles de match dans le jeu suivant, sur son service, la Française s’est finalement inclinée pour la première fois de sa carrière face à la Slovène. Il ne reste plus que deux Françaises dans le tableau féminin, Fiona Ferro et Kristina Mladenovic. 

Your comments

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *