Impérial face à Sinner, Nadal retrouvera Schwartzman en quart de finale

Adversaires en demi-finale à Roland-Garros en 2020, Rafael Nadal et Diego Schwartzman se retrouveront en quart cette année. Les deux hommes n’ont toujours pas perdu un set à Paris.

Rafael Nadal at Roland-Garros in 2021

Rafael Nadal – Diego Schwartzman, cela commence à être un classique sur terre battue. Après leurs deux affrontements l’an passé à Rome puis Roland-Garros, les deux hommes vont s’affronter mercredi prochain en quart de finale à Paris. Ce sont les deux seuls joueurs encore en lice dans le tableau masculin à n’avoir toujours pas perdu un seul set. Nadal a dominé Jannik Sinner ce lundi en huitième de finale (7-5, 6-3, 6-0) et Schwartzman a éliminé Jan-Lennard Struff (7-6, 6-4, 7-5).

En entrant sur le court après avoir vu dans les vestiaires que Lorenzo Musetti avait fortement bousculé Novak Djokovic, Nadal devait forcément se méfier de Sinner, jeune pépite italienne de 19 ans, seul joueur à lui avoir posé des problèmes l’an dernier lors de son parcours victorieux à Roland-Garros, en quart de finale. Après un début de match très solide où il a mené 2-0, le numéro trois mondial s’est soudainement emmêlé les pinceaux, notamment au service, avec trois doubles fautes. 

35 sets remportés de suite à Roland-Garros

Sinner en a profité pour prendre les devants et servir pour le gain de la première manche à 5-4. Mais l’Italien a soudainement eu le bras qui tremble et Nadal a remporté sept jeux de suite pour mener 7-5, 4-0. Et même si la tête de série numéro 18 a effacé ses deux breaks de retard, le numéro trois mondial a appuyé un nouveau coup sur l’accélérateur.

Il a conclu la partie en enchaînant huit jeux consécutifs (7-5, 6-3, 6-0). Nadal est sur une série impressionnante de 35 sets remportés de suite à Roland-Garros, à seulement six unités du record historique de Bjorn Börg (41). Mais avec sept doubles fautes et 30 fautes directes, l’Espagnol n’a pas fait un excellent match pourtant. Il devra corriger cela dès mercredi face à Diego Schwartzman, qu’il avait dominé en demi-finale l’an dernier. 

Rafael Nadal at Roland-Garros in 2021
Rafael Nadal à Roland-Garros en 2021 © AI / REUTERS / PANORAMIC

Schwartzman veut sa revanche 

L’Argentin (N°10) a pourtant très mal débuté son huitième de finale face au tombeur d’Andrey Rublev au premier tour, Jan-Lennard Struff. Après deux premiers jeux facilement remportés par les deux hommes, l’Allemand a breaké Schwartzman ) deux reprises pour mener 5-1. Totalement à côté de son sujet, le natif de Buenos Aires n’a toutefois pas voulu abdiquer et bien lui en a pris. Il a sauvé sept balles de set au total pour finalement s’adjuger la première manche au tie-break, dans lequel il s’en est lui-même procuré trois avant de conclure : 11 points à 9.

Conscient d’avoir manqué une belle opportunité de mener dans ce match, Struff a voulu réagir immédiatement et a pu prendre la mise en jeu de l’Argentin pour mener 2-1. Mais les deux joueurs, en difficulté avec leur service ce lundi (8 breaks pour Schwartzman, 6 pour Struff), se sont échangés les politesses pour finalement se retrouver à 4-4. La tête de série numéro 10 a senti que c’était le bon moment pour accélérer et a pu réaliser un troisième break pour remporter la deuxième manche. 

Le dernier acte a connu le même scénario que le premier, mais dans des rôles inversés, avec un Diego Schwartzman qui a mené 4-0 avant de se faire rejoindre. Plus dominateur à l’échange, avec 34 coups gagnants, l’Argentin a pu notamment profiter des 53 fautes directes de l’Allemand pour conclure en trois manches (7-6, 6-4, 7-5). Schwartzman n’a toujours pas perdu un set à Paris et est en confiance avant de retrouver son bourreau de l’an dernier.

Rafael Nadal et Diego Schwartzman, Roland-Garros 2021 – © AI / REUTERS / PANORAMIC
Your comments

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *