Des têtes de série au tapis : Le recap de la 2e journée

Entre Monfils (tête de série numéro 8), Medvedev (4), Kerber (18) ou encore Fognini (14), les têtes d’affiches n’étaient pas à la fête au premier tour en ce lundi frileux à Roland-Garros.

Gaël Monfils - Roland-Garros 2020

Les surprises du jour : Monfils surclassé, Medvedev encore sorti d’entrée

Certes, la reprise était compliquée pour Monfils. Certes, il avait perdu à Rome puis Hambourg dès le premier tour. Mais à Roland-Garros, Monfils se métamorphose souvent. Or, son jeu était méconnaissable face à Alexander Bublik. Le Kazakh, 49e joueur mondial, a donc fait tomber d’entrée la tête de série numéro 8 dès son entrée en lice dans le Majeur parisien (6-4, 7-5, 3-6, 6-3).  Malgré un break dès le début d match, Gaël Monfils a semblé en dehors du coup quasiment de bout en bout. Et cette fois-ci, il n’a pas pu être sauvé par la fureur du public du Suzanne-Lenglen, d’habitude si important dans les matchs du numéro 1 français.

Marton Fucsovics a créé l’autre énorme sensation chez les hommes en venant à bout de Daniil Medvedev, tête de série numéro 4 et demi-finaliste à l’US Open, en quatre manches (6-4, 7-6, 2-6, 6-1) après 3h17 de jeu. Le Hongrois, 63e mondial, n’avait jamais battu un membre du top 10 dans sa carrière. Auger-Aliassime et Fognini se sont eux aussi inclinés d’entrée.

Fuscovics Roland Garros 2020

Chez les femmes, la grosse surprise est venue de l’élimination d’Angelique Kerber, tête de série numéro 17, en deux sets par Kaja Juvan, 102e mondiale, (6-3, 6-3) en à peine un peu plus d’une heure (1h07).

L’homme du jour : Pierre-Hugues Herbert

Pierre-Hugues Herbert est parfaitement rentré dans son tournoi et a surclassé un adversaire largement à sa portée, puisqu’issu des qualifications. Le jeune Michael Mmoh (22 ans) n’a pas fait le poids face au Français, 78e à l’ATP, devenu père il y a quelques semaines. Grâce à sa victoire face à l’Américain (6-3, 6-2, 6-3) en 2h05 sur le court N°14, P2H se qualifie pour le deuxième tour de Roland-Garros, où il sera confronté à la tête de série numéro 6 et finaliste du dernier US Open, Alexander Zverev.

La femme du jour : Sara Errani, pas de temps à perdre

L’Italienne, ancienne finaliste du tournoi en 2012, s’est totalement baladée face à la Portoricaine Monica Puig au premier tour de Roland-Garros. Passée par les qualifications, la désormais 150e joueuse mondiale n’a laissé que trois petits jeux à son adversaire, championne olympique à Rio en 2016, et s’est imposée en seulement 53 minutes, 6-2 6-1. Elle affrontera au prochain tour Kiki Bertens.

Le match (des deux) jours : Moutet-Giustino dans l’histoire

Même avec leurs 4h54 passées sur le court dimanche, Londero et Delbonis n’étaient qu’un amuse-bouche en préambule d’un duel encore plus épique entre Lorenzo Giustino et Corentin Moutet. Sur le court n°14, les deux hommes se sont livré un combat dantesque de 6h05 (0-6, 7-6, 7-6, 2-6, 18-16), faisant de leur match le deuxième plus long de l’histoire de Roland-Garros derrière les 6h33 d’Arnaud Clément et Fabrice Santoro en 2004. Au final, c’est bien l’Italien (157e mondial), loin d’être favori, qui s’est imposé au terme d’une cinquième manche de 3h00 ! Frustré et en colère, Corentin Moutet a craqué après avoir eu plusieurs occasions de conclure le match sur son service. La rencontre avait débuté dimanche en soirée mais avait été interrompue par la pluie.

L’info du jour : Le match le plus tardif joué à Roland-Garros a accouché d’un exploit français

Pour sa première participation au Grand Chelem français, la jeune Tricolore Clara Burel, 357e à la WTA, a créé la sensation, au bout de la nuit, en s’imposant face à Arantxa Rus, 50e joueuse mondiale, en trois sets (6-7, 7-6, 6-3). A tout juste 19 ans, la Française remporte son premier match en Grand Chelem et s’offre donc le record du match le plus tardif à Roland-Garros (00h10). Quelle soirée !

Le point du jour : Bublik a fait une Monfils… à Monfils

Dans sa victoire surprise face au Français tête de série numéro 8 du tournoi, Alexander Bublik a sorti un lob absolument exceptionnel. En bout de course, le Kazakh a frappé sa balle entre les jambes pour venir lober Gaël Monfils, stupéfait.


L’image du jour : Sortez couverts à Roland !

Sorti dès son entrée en lice à la Porte d’Auteuil par Mikhail Kukushkin (7-5, 3-6, 7-6, 6-0), Fabio Fognini s’est malgré tout paré d’un superbe jogging pour affronter le froid parisien. L’Italien a tout de même décidé de se changer à un moment pour revêtir un short.

La citation du jour : Dominic Thiem pas dépaysé

Alors que de plus en plus de joueurs et joueuses se plaignent des conditions climatiques, Dominic Thiem ne semble pas un brin perturbé par le vent et les températures basses qui s’abattent sur Roland-Garros :

“Les conditions ? Vous savez, moi, je viens d’Autriche donc je sais ce que c’est de jouer dans de telles conditions, a-t-il expliqué. Là-bas, on a tellement de jours comme ça. Et puis, quand j’ai commencé à jouer avec les pros, c’était un peu pareil dans les tournois Futures en mars du côté de la République Tchèque ou de la Croatie.”

Les dix rencontres à suivre ce mardi :

Le programme complet est ici

Berrettini (7) – Pospisil

Siegemund – Mladenovic

Samsonova – Kenin (4)

Munar – Tsitsipas (5)

Bautista-Agut (10) – Gasquet

Djokovic (1) – Ymer

Shapovalov (9) – Simon

Barrere – Dimitrov (18)

Ka. Pliskova (2) – Sherif (Q)

Querrey – Rublev (13)

Your comments

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *