le meilleur du tennis
dans ta boite mail

Des milliers de fans sont déjà abonnés

Swiatek, un casse-tête encore insoluble pour Gauff : “J’ai essayé de changer ma façon de jouer, ça n’a pas marché”

L’Américaine, battue pour la septième fois en sept confrontations par Iga Swiatek, ne parvient pas à trouver la solution face à la numéro une mondiale. Mais pas d’abattement pour la jeune joueuse de 19 ans.

Cori Gauff - Roland-Garros 2023 Cori Gauff – Roland-Garros 2023 © AI / Reuters / Panoramic

Les promenades de santé d’Iga Swiatek à Roland-Garros se poursuivent sans accroc et le quart de finale contre Coco Gauff n’a pas dérogé à la règle (6-4, 6-2 pour Swiatek). Historiquement, leurs oppositions ont de quoi faire peur à l’Américaine : sept victoires pour la Polonaise, zéro pour la joueuse de 19 ans. Pire, en sept confrontations, la native d’Atlanta n’a jamais remporté le moindre set. Ce mercredi, elle n’a mis que deux jeux supplémentaires par rapport à la finale de l’an passé (perdue 6-3, 6-1)

Si elle a essayé de changer des choses tactiquement, notamment une agressivité renforcée et des balles bombées sur le revers de la numéro une mondiale, Gauff repart une nouvelle fois avec la défaite. En conférence de presse, l’Américaine ne s’est pas montrée abattue pour autant : “J’ai essayé de changer ma façon de jouer. Évidemment, je n’ai pas gagné, donc ça n’a pas marché, mais je pense que sur certains points, ça a marché. Mais, oui, je dois trouver quelque chose. Je pense que j’ai eu quelques occasions de remonter au tableau d’affichage. Quelques occasions de break. Les petits points peuvent toujours changer l’élan du match.

Contrairement à d’autres défaites en Grand Chelem, Gauff a semblé plus apaisée en se présentant face aux journalistes. Elle reconnaît avoir travaillé sur son attitude : “Je ne dirais pas que je suis plus en paix. Pour être honnête, je suis toujours très frustré, mais je pense que j’essaie de ne pas le montrer autant. Je ne veux pas que ces photos se retrouvent sur Internet. J’essaie donc de faire de mon mieux (rires).”

L’importance des détails : l’excellence de Swiatek

Dans la deuxième manche, à un partout, Coco Gauff se procure trois balles de break pour (enfin) faire la course en tête dans ce quart de finale. Mais elle négocie mal ses trois tentatives et laisse son adversaire rester devant. Elle ne mettra plus qu’un jeu dans ce match et s’inclinera 6-2 dans le deuxième acte. Des opportunités envolées et un tournant du match.

“C’est ma faute. Je ne vais pas dire qu’elle n’a rien fait, mais elle a mis le service dans le court et je ne lui ai pas fait jouer une autre balle. Ce sont les petites choses que je dois corriger ou améliorer dans ces moments-là,” a reconnu l’Américaine qui sait à quel point son adversaire du jour sait gérer à merveille ces petits détails dans les matchs.

Iga Swiatek - Roland-Garros 2023
Iga Swiatek – Roland-Garros 2023 © JB Autissier / Panoramic

Pas de quoi résigner la finaliste de Roland-Garros 2022 qui voit toujours ses confrontations face à Swiatek comme une nouvelle opportunité de la faire tomber : “Évidemment, si vous perdez sept fois contre quelqu’un, vous vous sentez mal. Ce n’est pas drôle du tout, mais à chaque fois que je joue contre elle, je ne pense pas au record précédent. Si j’y vais en pensant que j’ai perdu le match avant qu’il ne se déroule, je ne gagnerai jamais.” Pourquoi pas à Wimbledon, là où la jeune Américaine, de 15 ans à l’époque, s’était révélée en 2019.

People in this post

Your comments

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *