Alcaraz poursuit son rêve, Auger-Aliassime domine Tiafoe devant une foule hostile

Nuit intense à l’US Open : après son exploit face à Stefanos Tsitsipas, Carlos Alcaraz a de nouveau remporté un match en cinq sets, contre Peter Gojowczyk. Felix Auger-Aliassime a lui dominé Frances Tiafoe. Il retrouvera le prodige espagnol en demi-finale.

Carlos Alcaraz aurait pu connaître des lendemains d’exploit difficiles après sa victoire contre Stefanos Tsitsipas (n°3), au troisième tour. A 18 ans, l’Espagnol semble pourtant être imperturbable. Dimanche soir, Alcaraz a remporté un nouveau duel en cinq sets, face à Peter Gojowczyk (5-7, 6-1, 5-7, 6-2, 6-0). Le voilà en quart de finale de l’US Open à 18 ans, où il affrontera Félix Auger-Aliassime, qui a su se défaire de Frances Tiafoe en night session.

L’Espagnol a profité d’une blessure à la cuisse gauche de l’Allemand issu des qualifications. Dans le dernier set, Gojowczyk n’a d’ailleurs pas bataillé, épuisé par la succession de six matchs en douze jours. Avant ça, le 141e mondial, lui aussi surprise de ces huitièmes de finale, a fait douter Alcaraz. L’Espagnol est apparu moins en jambes que lors de son match contre Tsitsipas. Plus agacé, aussi. 

Alcaraz mené deux sets à un

Le 55e mondial a lâché sept fois sa mise en jeu en trois sets. Il a cédé la première manche après avoir pourtant breaké deux fois d’entrée (3-0), avant d’être mené deux sets à un. Alcaraz a même lâché son service d’entrée dans la quatrième manche. Mais il a ensuite profité des erreurs de l’Allemand : Gojowczyk a commis 84 fautes directes sur l’ensemble du match. Alcaraz devient le neuvième plus jeune joueur de l’ère Open à atteindre un quart de finale en Grand Chelem.

Auger-Aliassime résiste au public américain et domine Frances Tiafoe 

Son futur adversaire, Félix Auger-Aliassime, 21 ans, n’a pas non plus le profil du vieux routier. Le Canadien attend toujours sa première demi-finale en Grand Chelem et a su se défaire d’un contexte hostile pour atteindre son deuxième quart consécutif après Wimbledon.

La foule des tribunes du Grandstand n’était pas acquis à sa cause. Elle était venue supporter en nombre l’Américain Frances Tiafoe, qui avait fait vibrer les gradins de Flushing Meadows, un jour plus tôt, lors de victoire au bout de la nuit contre Rublev. Auger-Aliassime est passé par quatre sets acharnés et une frayeur dans la troisième manche pour valider sa place en quart de finale de l’US Open (4-6, 6-2, 7-6, 6-4).

Il a pourtant commencé le match contre Tiafoe un peu à l’envers. Le 15e mondial s’est fait breaker d’entrée, et n’a converti aucune des huit balles de break qu’il s’est procurées. Le court Arthur-Ashe n’en demandait pas plus pour s’enflammer. 

Auger-Aliassime s’est remis à l’endroit dans le deuxième set, et la pression est montée d’un cran lors d’un tie-break explosif, dans la troisième manche. L’Américain s’est procuré une balle de set, mais le Canadien l’a effacée grâce à un gros service (il a inscrit 24 aces au total). A son tour, ensuite, de prendre les commandes : un retour puissant, et Auger-Aliassime a empoché le set, alors que tout aurait pu basculer de l’autre côté, trois points plus tôt. 

Sa confrontation, mardi, contre un joueur trois ans plus jeune que lui, sera inédite. Elle offrira à l’un des deux joueurs une place en demi-finale d’un Grand Chelem, pour la première fois de leur carrière. 

Your comments

Your email address will not be published. Required fields are marked *