Facile, Medvedev retrouvera la sensation Van de Zandschulp en quart de finale

Daniil Medvedev s’est facilement qualifié pour les quarts de finale de l’US Open en battant Dan Evans (6-3, 6-4, 6-3). Le Russe sera opposé à Botic Van de Zandschulp, qui a battu Diego Schwartzman en cinq manches.

Pour la troisième année consécutive, Daniil Medvedev s’est qualifié pour les quarts de finale de l’US Open. Le numéro deux mondial, toujours très à l’aise sur le ciment américain, n’a pas tremblé un seul instant pour se défaire du 27e joueur mondial, Dan Evans (6-3, 6-4, 6-3). Le natif de Moscou a breaké le Britannique à cinq reprises pour se faciliter la tâche ce dimanche. Au prochain tour, il retrouvera la sensation Botic Van de Zandschulp, le qualifié néerlandais, qui est venu à bout de Diego Schwartzman en cinq sets (6-3, 6-4, 5-7, 5-7, 6-1).

La démonstration de Daniil Medvedev a duré 1 heure et 43 minutes. Le temps pour le Russe de placer 43 coups gagnants et 13 aces pour seulement 20 fautes directes. Il a très bien débuté la rencontre en breakant Dan Evans dès le quatrième jeu pour mener 3-1. Avec 84% de points remportés derrière sa première balle sur l’ensemble de la partie, Medvedev a été plutôt serein sur sa mise en jeu et a gardé son avantage pour basculer en tête.

Le numéro deux mondial a connu une légère baisse de régime dans le deuxième acte, ce qui a permis à Dan Evans de donner un peu de suspense au public du court Arthur-Ashe. Breaké, le 27e mondial a réussi à prendre le service de Medvedev pour la première (et unique) fois du match pour se relancer et égaliser à 3-3. Mais le Russe s’est fâché et a repris son avantage dans le jeu suivant. Après cette petite alerte, il n’a plus jamais relâché l’étreinte. 

Sereinement aux commandes du match avec deux sets d’avance, Daniil Medvedev a pris la mise en jeu du Britannique d’entrée de troisième manche puis s’est offert le luxe d’un double break pour conclure la partie. C’est la troisième fois de la saison qu’il se qualifie pour les quarts de finale en Grand Chelem après l’Open d’Australie (Finale) et Roland-Garros (Quart de finale). 

Daniil Medvedev, US Open 2021 – AI / Reuters / Panoramic

Van de Zandschulp et le rêve américain 

Pour assister à la sensation du jour, il fallait avoir les yeux rivés sur le court Louis Armstrong. A la surprise générale, Botic Van de Zandschulp, 117e mondial et issu des qualifications, a battu Diego Schwartzman en cinq manches (6-4, 6-3, 5-7, 5-7, 6-1). C’est le troisième joueur issu des qualifications à se qualifier pour les quarts de finale dans l’histoire de l’US Open.

Vainqueur de Casper Ruud au deuxième tour, le Néerlandais a confirmé qu’il était très en forme à Flushing Meadows. Le 117e mondial a pris son adversaire à la gorge en s’adjugeant logiquement les deux premières manches. Plus solide au service et agressif à l’échange (55  coups gagnants au total), Botic Van de Zandschulp n’a pas perdu une seule fois sa mise en jeu lors des deux premiers sets. 

Il a même compté un break d’avance dans le troisième acte pour mener 4-2 mais son bras a ensuite tremblé et a perdu les cinq des six derniers jeux. Le Néerlandais a même cru qu’il n’arriverait jamais à conclure lorsque Diego Schwartzman a sauvé deux balles de match à 5-4 dans le quatrième set avant d’arracher une dernière manche.

Mais le qualifié néerlandais s’est montré impressionnant dans le dernier acte, n’hésitant pas une seule seconde à monter au filet pour conclure (7 points remportés en 8 montées). Il a placé 11 coups gagnants et 3 aces pour mettre à mal Diego Schwartzman, qui n’a gagné qu’un seul jeu dans le cinquième. A 25 ans, celui qui n’a débuté sur le circuit principal que cette saison s’est offert un premier quart de finale en Grand Chelem. Renversant. 

Your comments

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *