La renaissance de Sock, le masque d’Osaka : Ce qu’il ne fallait pas manquer

Novak Djokovic et Alexander Zverev qualifiés, les plus grosses têtes de série n’ont pas eu beaucoup de mal à passer le cap du premier tour ce lundi. Si ce n’est Diego Schwartzman, 13e mondial, qui a subi la loi (et la remontada) de Cameron Norrie. Tout ce qu’il faut savoir est dans le recap de cette première journée de l’US Open 2020.

Le combat du jour : Une remontada signée Cameron “Chuck”  Norrie

De la folie, des coups explosifs, du suspense pendant cinq sets et quatre heures de jeu. Diego Schwartzman et Cameron Norrie ont offert un sacré combat ce lundi au 1er tour de l’US Open (les résultats complets). L’Argentin est la première des dix premières têtes de série (No 9) à être éliminée du tournoi. Après avoir remporté les deux premières manches, il a craqué face au Britannique Norrie (3-6, 4-6, 6-2, 6-1, 7-5), qui a signé une magnifique remontada devant un public en folie… Ou pas, car le Grand Chelem américain se déroule à huis-clos. Schwartzman a eu beau s’encourager tout le match, hurlant « Come on ! » entre chaque point, il a donné l’impression d’avoir perdu la rencontre mentalement. Une nouvelle désillusion pour le 13e mondial. Schwartzman s’était fait éliminer dès le deuxième tour au Masters de Cincinnati, une semaine auparavant. Cameron “Chuck” Norrie, lui, est au 2e tour de l’US Open.

L’homme du jour : Un Coria peut en cacher un autre

15 ans que le nom Coria n’avait pas figuré au 2e tour de l’US Open ! Et ne croyez pas au come-back de Guillermo, cette fois c’est son frère Federico qui a remporté le premier match en Grand Chelem de sa carrière, à 28 ans. L’Argentin, 104e mondial, était pourtant mal embarqué puisqu’il était mené deux sets à zéro par Jason Jung, 120e au classement ATP, et 4-0 dans la troisième manche. Mais le Taïwanais a connu une grosse baisse de régime et Federico Coria en a profité pour refaire son retard. Il a ensuite bénéficié de l’abandon de son adversaire dans la dernière manche pour se qualifier pour le deuxième tour (2-6, 4-6, 6-4, 6-1, 2-0, ab.)

[bloc_twitter src=”https://twitter.com/guillecoria/status/1300527987020922887?s=20″]

La femme du jour : Marta Koystuk, 18 ans, expéditive pour son 1er US Open

Victorieuse des Petits As en 2016 et tout juste âgée de 18 ans, Marta Koystuk est la jeune espoir du tennis ukrainien. 137e mondiale avant le début de cet US Open, elle était opposée à Daria Kasatkina, 70e au classement WTA, qui a du mal à retrouver son niveau de 2018, où elle avait intégré le top 10 en fin d’année. En 59 minutes, Koystuk n’a laissé que trois petits jeux à son adversaire et s’est imposée 6-1 6-2. Une belle entrée en matière pour le 2e Grand Chelem de sa carrière. Au prochain tour, l’Ukrainienne défiera Anastasija Sevastova, tombeuse de Cori Gauff.

L’outsider du jour : La renaissance de Jack Sock

Cela faisait deux ans que Jack Sock n’avait plus gagné un match en Grand Chelem. Deux longues années pour l’Américain, qui a vécu une descente aux enfers, au point de ne plus avoir de classement ATP fin 2019. Face à Pablo Cuevas, 60e mondial, celui qui est désormais 389e au classement ATP s’est battu comme un diable, arrachant une superbe victoire au tie-break du 5e set (3-6, 6-4, 6-2, 4-6, 7-6). Une renaissance pour Sock. Et le début d’un vrai renouveau ?

La décla du jour : Mladenovic en avait gros sur le coeur 

En contact avec Benoit Paire, positif à la Covid-19, ces derniers jours, Kristina Mladenovic fait partie des 11 joueurs à devoir respecter un protocole encore plus stricte que ce qui est mis en place actuellement dans la bulle de l’US Open, à New York. Après son succès au premier tour contre Hailey Baptiste, la Française a d’abord hurlé de joie en rejoignant sa chaise, avant de faire part de sa situation actuelle en conférence de presse.

“J’ai eu le malheur de jouer aux cartes un soir avec Benoit. Je me retrouve à être escortée partout. Je n’ai droit à rien. Je suis lessivée mentalement. Je suis effondrée pour Ben bien sûr.  C’est vraiment difficile pour moi d’accepter cette chose parce que ce n’est pas comme si j’étais dans son entourage proche. Je me sens très désolée et mal pour lui alors j’essaie de rester positive. J’ai été testé deux fois depuis et je suis toujours négative, j’espère que je vais rester comme ça.”

Le point du jour : Cuevas, distributeur officiel de hotshot

Pablo Cuevas est connu sur le circuit pour être capable de frapper des coups gagnants dans toutes les positions, et il l’a encore prouvé ce lundi, au 1er tour de l’US Open. L’Uruguayen, qui a glissé au moment de faire un smash, est tombé sur les fesses. Il a alors eu juste le temps de se redresser pour frapper un smash, en plongeant en arrière. Pris à contre pied, Jack Sock n’a pas pu remettre la balle dans le court, malgré un ultime plongeon. Un point “made in Cuevas” qui n’a pas empêcher son adversaire de s’imposer en Grand Chelem pour la première fois depuis deux ans.

[bloc_twitter src=”https://twitter.com/doublefault28/status/1300540497941934081?s=20″]

L’image du jour : Naomi Osaka, un engagement masqué

Après avoir renoncé à disputer sa demi-finale du tournoi de Cincinnati (finalement reportée) la semaine dernière, en soutien au mouvement Black Lives Matter, Naomi Osaka est entrée sur le court Arthur Ashe avec un masque portant le nom de Breonna Taylor. Cette Afro-américaine de 26 ans a été tuée par balle dans la nuit du 12 au 13 mars lors d’une intervention policière à son domicile. La Japonaise a cédé un set face à Misaki Doi mais elle s’est finalement imposée 6-2 5-7 6-2.

[bloc_twitter src=”https://twitter.com/WTA_insider/status/1300611017701957633?s=20″]

Le moment “huis-clos” du jour : Loin des yeux, près du coeur

Pour la première fois depuis 5 ans, Mischa Zverev ne dispute pas l’US Open. Il n’est pas non plus présent en tribune pour soutenir son petit frère Alexander. Mais ce dernier, après avoir battu Kevin Anderson au premier tour du Grand Chelem américain, a eu la surprise de voir son grand frère Mischa le féliciter sur le grand écran du court Arthur Ashe, installé en l’absence de public cette année.

[bloc_twitter src=”https://twitter.com/usopen/status/1300538405323898880?s=20″]

Le “Frenchie” du jour : Mannarino sous haute surveillance

Comme Kristina Mladenovic, Adrian Mannarino fait partie des joueurs sous haute surveillance après avoir été en contact avec Benoit Paire ces derniers jours. “Epuisé mentalement” par cette situation, le Français a tout de même trouvé les ressources pour s’imposer au 1er tour de l’US Open face à Lorenzo Sonego (6-1, 6-4, 2-6, 6-3). C’est la première fois depuis 2017 qu’il gagne un match à New York. Une belle satisfaction, surtout dans ces conditions. Chapeau Manna !

Le jour d’après : Les trois affiches à ne pas manquer mardi

  • Karen Khachanov – Jannik Sinner : 1er tour, à 17 heures.
  • Vera Zvonareva – Leylah Fernandez : 1er tour, vers 20 heures.

  • Kim Clijsters – Ekaterina Alexandrova : 1er tour, vers 3 heures.
Your comments

Your email address will not be published. Required fields are marked *