58 balles de break, come-back de Norrie : Un match fou et Schwartzman sort déjà

Diego Schwartzman, numéro 13 mondial, a craqué d’entrée face à Cameron Norrie au terme d’un match en cinq sets enflammé (3-6, 4-6, 6-2, 6-1, 7-5). L’Argentin perd pour la première fois de sa carrière un match après avoir remporté les deux premières manches.

Diego Schwartzman, US Open 2019

De la folie et des coups explosifs, dès la première journée de l’US Open. Cinq sets, quatre heures de bataille, et beaucoup de cris de rage. Surtout du côté de Diego Schwartzman. L’Argentin est la première des dix meilleures têtes de série (No 9) à être éliminée du tournoi. Après avoir remporté les deux premières manches, il a craqué face au Britannique Cameron Norrie (3-6, 4-6, 6-2, 6-1, 7-5). Schwartzman a eu beau s’encourager tout le match, hurlant « Come on ! » entre chaque point, il a donné l’impression d’avoir perdu la rencontre mentalement. Une nouvelle désillusion pour le 13e mondial. Schwartzman s’était fait éliminer dès le deuxième tour au Masters de Cincinnati, une semaine auparavant.

Schwartzman n’avait pas joué un match en cinq sets depuis plus d’un an

Les statistiques de ce match sont impressionnantes. Les deux joueurs ont eu 58 balles de break au total. 19 ont été transformées, dont 11 pour Norrie, 76e mondial. Une première en Grand Chelem depuis 2011, à Roland-Garros. Après l’interruption de la saison à cause de la pandémie de coronavirus, un tel match en cinq sets n’avait plus été disputé depuis des mois. Schwartzman n’avait d’ailleurs pas joué un match en cinq manches depuis juillet 2019, au troisième tour de Wimbledon. Il l’avait déjà perdu, contre Matteo Berrettini.

Et puisque ce match est rempli d’histoires : Schwartzman a perdu pour la première fois de sa carrière après avoir remporté les deux premiers sets d’une rencontre. De l’inédit dont l’Argentin se serait bien passé.

[bloc_twitter src=”https://twitter.com/usopen/status/1300511377904279553?s=20″]

La rencontre enflammée s’est pourtant déroulée en catimini, sur le minuscule court 17. Et devant des tribunes vides, forcément. Le numéro 13 mondial peut avoir des regrets. Il a dominé le début de la rencontre et s’est procuré deux balles de match, à 5-3 puis à 5-4, sur son service, dans le dernier set. Norrie a profité de son énervement pour le faire sortir de son match. Il a pourtant remporté 18 points de moins que Schwartzman dans la rencontre. Une nouvelle statistique qui résume un match fou.

Au prochain tour, Norrie sera opposé à un autre Argentin, Federico Coria, sorti vainqueur d’un autre duel acharné contre le Taïwanais Jason Jung. Lui aussi a remonté un handicap de deux sets avant que son adversaire n’abandonne dans la cinquième manche (2-6, 4-6, 6-1, 6-4, ab.). Ce qui promet encore un match haut en couleurs mercredi.

Your comments

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *