Raducanu : “Le futur du tennis féminin est radieux et la profondeur du réservoir est énorme”

Emma Raducanu voyait, après son titre à l’US Open, un signe positif dans le fait que la finale opposait deux joueuses de moins de 20 ans classées au-delà de la 70e place mondiale.

Emma Raducanu at the 2021 US Open

Emma Raducanu est perchée tellement haut sur son nuage qu’il lui faudra un moment pour en redescendre. Sourire accrochée aux lèvres sans discontinuer, la Britannique de 18 ans masquait difficilement son euphorie après son titre à l’US Open samedi. Dans la foulée de sa victoire sur Leylah Fernandez en finale à Flushing Meadows, Raducanu a partagé ses sentiments sur son incroyable épopée, qui l’a vu partir des qualifications pour aller décrocher le titre, ce qui n’était jamais arrivée dans l’histoire en Grand Chelem, femmes et hommes confondus.

Avec une pensée pour celle à qui elle succède, Virginia Wade, présente dans les travées du court Arthur-Ashe qui était la dernière femme britannique à avoir remporté un Majeur. C’était à Wimbledon, en 1977, il y a 44 ans. “Ça signifie tellement d’avoir Virgnia ici, et aussi Tim (Henman), d’avoir de telles légendes britanniques, des icônes, dont je peux suivre l’exemple, a confié Raducanu lors de la cérémonie de remise du trophée. Ça aide et ça m’a permis de croire que j’en étais capable.”

Raducanu : “Toutes les joueuses dans un tableau féminin ont une chance de gagner n’importe quel tournoi”

Et ce malgré son inexpérience totale d’un tel rendez-vous. Ce n’était que sa deuxième participation à un Grand Chelem, après sa révélation lors du dernier Wimbledon (abandon en huitième de finale contre Ajla Tomljanovic), et son quatrième tournoi chez les professionnelles. Mais elle qui se sentait “comme à la maison” à New York a profité de l’irrationalité fréquente du tennis féminin pour se frayer un chemin jusqu’au trophée.

Pour Raducanu, c’est un bon signe que les 150e et 73e mondiales, 37 ans à elles deux, se retrouvent en finale à Flushing Meadows. “Ça montre que le futur du tennis féminin est radieux et la profondeur du réservoir est énorme. Toutes les joueuses dans un tableau féminin ont une chance de gagner n’importe quel tournoi. J’espère que la nouvelle génération pourra suivre les pas de certaines légendes, comme Billie Jean (King) par exemple, et de toutes celles qui dominent ce sport en ce moment.” Raducanu a démontré ces deux dernières semaines qu’elles pourraient vite en faire partie.

Your comments

Your email address will not be published. Required fields are marked *