Les contacts rapprochés de Paire enfermés dans leur chambre

Ce vendredi, L’Equipe a révélé que les joueurs ayant été en contacts rapprochés avec Benoît Paire – testé positif au Covid-19 – devaient désormais rester enfermés dans leur chambre. Une information confirmée sur Instagram par Kirsten Flipkens.

Richard Gasquet - Final 4 - UTS 2

« Notre situation n’est pas compliquée : nous avons une voiture, nous mangeons dans une suite… Sincèrement, ce n’est pas dur du tout. Maintenant, c’est vrai que ça se corse un petit peu. » Au sortir de sa défaite contre Alex de Minaur jeudi (6-4, 6-3, 6-7, 7-5) au 2e tour de l’US Open, Richard Gasquet ne cachait pas son dépit. Et pour cause, outre son élimination, le Français devait digérer la nouvelle apprise quelques heures plus tôt : les joueurs et joueuses ayant été en contacts rapprochés avec Benoît Paire (testé positif au Covid-19 samedi dernier) ne pourront pas quitter New York avant le 12 septembre prochain.

Quarantaine forcée pour les éliminés

Mais le Biterrois n’était pas au bout de ses peines. Ce vendredi matin, alors qu’il s’apprêtait à effectuer une séance d’entraînement sur terre battue afin de préparer Roland-Garros (27 septembre-11 octobre), le 51e mondial aurait reçu un coup de téléphone lui annonçant qu’il avait l’interdiction de sortir de sa chambre. C’est du moins ce que révèle L’Equipe, qui affirme qu’Edouard Roger-Vasselin, Grégoire Barrère, Kirsten Flipkens et Ysaline Bonaventure – eux aussi en contacts avec Paire et dernièrement éliminés du tournoi – seraient dans la même situation. Avec l’obligation, donc, d’observer une période de quarantaine entre les quatre murs de leur chambre d’hôtel.

Une information confirmée par Flipkens, qui n’a pas caché son désarroi sur Instagram :

« Nous venons juste de recevoir l’information selon laquelle le Département de la Santé de l’Etat de New York nous ordonne de rester dans notre chambre. La nuit dernière, nous avons certes eu le malheur d’apprendre que nous allions devoir rester ici jusqu’au week-end prochain, mais au moins en pouvant suivre le même protocole qu’avant (entraînement, salle de gym spécifique, chambres séparées sur site…). Et maintenant, tout d’un coup, nous devons rester en quarantaine dans notre chambre ? »

A noter qu’Adrian Mannarino et Kristina Mladenovic (en double) bénéficient toujours du régime d’exception puisqu’ils sont encore en lice.

Your comments

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *