Monfils : “C’était juste fou”

Gaël Monfils a encore fasciné la foule de l’US Open mais il a fini par céder face à Jannik Sinner.

Gaël Monfils, US Open 2021

Gaël Monfils était évidemment très déçu après sa défaite sur le fil, samedi, face à Jannik Sinner, tête de série n°13 (7-6(1), 6-2, 4-6, 4-6, 6-4). Le Français, auteur tout de même d’un énorme match, avait bien du mal à voir du positif dans cette élimination au troisième tour, à une seule exception : l’attitude du public. Le 20e joueur mondial de 34 ans a toujours été l’une des coqueluches du public de New York et il a encore pu le constater lors de ce troisième tour.

“Je suis forcément déçu du résultat mais j’ai aussi beaucoup de joie à l’intérieur quand je pense à l’atmosphère qu’il y avait. C’était de nouveau une incroyable expérience ici, et pourtant ça fait des années et des années que je viens ici mais là c’était un de mes plus grands moments. Cette atmosphère, c’était beau : ce sont des matches comme ça qu’on a envie de jouer. C’était juste fou.”

Après une première partie de saison très compliquée, Monfils a réussi à se retrouver le temps d’un été avec un quart au Masters 1000 de Toronto et un huitième au Masters 1000 de Cincinnati. A l’US Open face à Sinner, il a continué de prouver que son meilleur tennis n’était plus si loin et, on ne va pas se mentir, ça fait plaisir de le revoir dans de si bonnes dispositions. “J’ai essayé d’être positif, de rester dans le moment présent et j’ai connu beaucoup de réussite en faisant ça mais sur la fin je n’ai pas réussi.” A voir désormais s’il va pouvoir surfer sur cette vague jusqu’à la fin de la saison.

Monfils : “Sinner prend de la confiance, il est plus serein, mieux installé tactiquement dans son jeu”

Face à Sinner, il est tombé face à un joueur de 20 ans qui lance tout juste sa carrière et qui a les armes pour aller très loin, ce qui a peut-être rappelé des souvenirs à Monfils ! A défaut de se qualifier pour les huitièmes de finale, le Français pourra se dire qu’il a partagé quand même un petit morceau de l’histoire du jeu puisque la victoire de Sinner ajoutée à celle de Matteo Berrettini a assuré à l’Italie de placer deux joueurs en deuxième semaine ici pour la première fois de l’histoire du tournoi.

“Il a joué un peu différemment que ce que je pensais : je pensais qu’il allait taper plus fort, je l’ai trouvé plus patient que d’habitude”, a confié Monfils. “Jannik a bien servi, même si j’ai bien retourné, et sur les moments importants il a réussi à ne pas faire la faute et à être agressif. Il prend de la confiance, il est plus serein, mieux installé tactiquement dans son jeu. Il a également progressé physiquement, il est puissant des deux côtés et il bouge mieux.” Autrement dit, Sinner continue d’impressionner.

Your comments

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *