Berrettini s’en sort en cinq sets, grande première pour Otte

Matteo Berrettini a dû s’employer pour se défaire d’Ilya Ivashka au troisième tour de l’US Open (6-7, 6-2, 6-4, 2-6, 6-3). L’Italien affrontera Oscar Otte, qui a dominé Andreas Seppi pour se qualifier pour son premier huitième de finale en Grand Chelem.

Matteo Berrettini, US Open 2021

Grand favori face à Ilya Ivashka, 53e joueur mondial, Matteo Berrettini a eu besoin de cinq sets pour se défaire du Biélorusse (6-7, 6-2, 6-4, 2-6, 6-3). Il faut dire que ce dernier restait sur huit victoires consécutives sur le circuit ATP et un titre à Winston-Salem la semaine dernière. Un peu trop irrégulier au service (seulement 47% de points remportés derrière sa seconde balle), l’Italien a soufflé le chaud et le froid dans ce match mais a finalement su se reprendre pour prendre le dessus dans la cinquième manche.

La première manche a été très équilibrée avec deux joueurs qui se sont montrés très performant au service. 7 aces pour Matteo Berrettini et 6 du côté d’Ilya Ivashka. Le Biélorusse a sauvé une balle de break, la seule du premier set, dans le premier jeu du match. Il a ensuite bien résisté aux assauts de son adversaire pour l’emmener dans un tie-break. Le 53e mondial s’est rapidement détaché 6-3 et a finalement pris les commandes de la rencontre en convertissant sa troisième balle de set. 

Malgré la perte de la première manche, Matteo Berrettini ne s’est pas affolé et a mis un coup d’accélérateur dans le deuxième acte. Le huitième mondial a réalisé le premier break du match pour mener 3-1 puis 4-1. Il s’est ensuite offert le luxe d’un double break pour égaliser à un set partout. Plus libéré, l’Italien a fait parler sa puissance (21 coups gagnants, 69 au total) pour s’adjuger la troisième manche en prenant le service d’Ivashka au meilleur moment, alors qu’il menait 5-4. 

Dos au mur, le Biélorusse n’a rien lâché et a élevé son niveau de jeu pour emmener Matteo Berrettini dans un cinquième set. Le Biélorusse n’a commis que deux fautes directes dans le quatrième acte contre 15 à son adversaire. Sous pression, le natif de Rome n’a pas laissé espérer Ivashka bien longtemps. Le finaliste du dernier Wimbledon a breaké le Biélorusse d’entrée de cinquième manche pour mener 3-0. Un avantage qu’il a sereinement gardé jusqu’au bout. Qualifié pour les huitièmes de finale de l’US Open pour la troisième fois de sa carrière, il y retrouvera Oscar Otte. 

Matteo Berrettini, US Open 2021- Panoramic

Otte passe un cap

Oscar Otte est un miraculé ! L’Allemand est sorti des qualifications de l’US Open en remportant ses deux premiers tours au tie-break du troisième set. Une semaine plus tard, voilà l’Allemand, 144e mondial, en huitième de finale d’un Grand Chelem pour la première fois de sa carrière. Ce samedi, Oscar Otte a dominé Andreas Seppi en quatre manches (6-3, 6-4, 2-6, 7-5) après 2h30 de combat.

Le qualifié allemand a pris le meilleur départ en breakant le premier pour mener 3-1. Mais Andreas Seppi a immédiatement réagi en recollant au score dans la foulée. Malgré ce débreak, l’Italien s’est montré trop brouillon pour espérer basculer en tête dans cette première manche. Avec 16 fautes directes, il a fait des cadeaux à Otte, qui en a profité pour faire un nouveau break à 4-3. Un avantage qu’il a conservé jusqu’au bout. 

Très clinique et précis, Oscar Otte a joué un très bon deuxième set avec 7 aces et 13 coups gagnants. Il a converti l’unique balle de break du set pour se détacher 3-2 puis 6-4. Après deux gros combats lors de ses deux premiers tours, Andreas Seppi a trouvé les ressources pour remporter la troisième manche mais il a manqué de jus pour réussir sa remontée fantastique. Oscar Otte a pris le service de l’Italien à 5-5 dans le quatrième pour mettre fin aux espoirs de son adversaire. L’Allemand jouera lundi face à Matteo Berrettini son premier huitième de finale en Grand Chelem.   

  • Ils ont gagné ce samedi (3e tour) : Matteo Berrettini (N°6)
  • Ils sont au programme ce samedi (3e tour) : Novak Djokovic (N°1), Alexander Zverev (N°4), Denis Shapovalov (N°7), Jannik Sinner (N°13), Gael Monfils (N°17), Aslan Karatsev (N°21), Reilly Opelka (N°22),
Your comments

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *