Qui va manquer à l’US Open et pourquoi : le point complet

Alors que les forfaits de dernière minute pour Flushing Meadows s’accumulent, faisons le point sur les absents (et probables forfaits) de cette édition 2020.

US Open
   

Rarement, dans l’histoire, un Grand Chelem aura essuyé autant de défections. Pandémie de Covid-19, blessures ou choix de calendrier, les raisons des multiples forfaits pour l’édition 2020 de l’US Open (31 août-13 septembre) sont diverses. Voici un récapitulatif des joueurs et joueuses qui ne participeront pas (ou probablement pas) au Grand Chelem new-yorkais.

Les forfaits liés à la pandémie de Covid-19

  • Ashleigh Barty (N°1 WTA) : La tenante du titre à Roland-Garros s’est désengagée de l’US Open et du tournoi de Cincinnati. “J’adore ces deux tournois et la décision a été difficile, mais il y a encore des risques importants à cause du Covid-19 et je ne veux pas mettre mon staff dans cette situation”, a-t-elle déclaré.
  • Simona Halep (N°2 WTA) : Le lendemain de son sacre au tournoi de Prague, le 21e titre de sa carrière, Simona Halep a annoncé son refus de disputer l’US Open. “J’ai toujours affirmé que je placerai ma santé au coeur de mes décisions, a expliqué la numéro 2 mondiale. Je préfère rester m’entraîner en Europe.”
  • Rafael Nadal (N°2 ATP) : Le numéro 2 mondial a décidé de ne pas prendre part au tournoi “après mûre réflexion”, a-t-il annoncé sur les réseaux sociaux. “C’est une décision que j’aurais voulu ne jamais prendre mais j’ai décidé de suivre mon cœur cette fois-ci et pour l’instant je préfère ne pas voyager.” Le Majorquin, tenant du titre, a ajouté que les multiples reports et annulations d’autres tournois – le Citi Open de Washington devait marquer la reprise de l’ATP Tour le 14 août – avaient fini de le convaincre.
  • Elina Svitolina (N°5 WTA) : Sur Twitter, l’Ukrainienne s’est inquiétée de la situation sanitaire : “Je ne suis toujours pas sûre de pouvoir voyager aux États-Unis sans mettre mon équipe et moi-même en danger”, a-t-elle déclaré.
  • Kiki Bertens (N°7 WTA) : La Néerlandaise a préféré annuler sa tournée américaine pour être certaine de participer à la saison sur terre battue en Europe : “Notre Premier ministre a indiqué hier (jeudi) que nous devrions être mis en quarantaine pendant 14 jours après notre retour des États-Unis. Bien sûr, nous respectons cela en tant qu’équipe et cela perturberait notre préparation pour les tournois sur terre battue que je vous ai promis à Rome et à Paris”, a-t-elle expliqué à ses fans sur Instagram.
  • Belinda Bencic (N°8 WTA) : La Suissesse Belinda Bencic, huitième joueuse mondiale, a annoncé sur les réseaux sociaux « avoir pris la décision difficile » de ne pas participer à l’US Open, où elle avait atteint les demi-finales en 2019. “Je reprendrai la compétition à Rome le mois prochain (en septembre), a-t-elle expliqué.
  • Gaël Monfils (N°9 ATP) : Le Français n’a pas officiellement expliqué les raisons de son forfait à Flushing Meadows. Mais sa compagne, Elina Svitolina, a expliqué sur Twitter renoncer à la tournée américaine (Cincinnati et US Open) en raison du contexte sanitaire.
  • Stanislas Wawrinka (N°17 ATP) : Vainqueur en 2016 de l’US Open, le Suisse ne sera engagé ni à Cincinnati, ni à New York.
  • Qiang Wang (N°29 WTA) : Dans un communiqué, la Chinoise a révélé que le contexte sanitaire actuel l’avait poussée à se séparer, d’un accord mutuel, de son entraîneur et à ne pas participer à l’US Open.
  • Anastasia Pavlyuchenkova (N°30 WTA) : Dans une interview accordée à Tennis Majors, la Russe a explicité son forfait annoncé sur Twitter quelques jours plus tôt : “Je ne me sentais pas à l’aise avec la situation, la bulle… C’est une décision personnelle, pour moi et mon équipe. Je me sens mieux, mentalement, de ne pas y aller.”
  • Julia Goerges (N°38 WTA) : L’Allemande a assuré ne pas vouloir prendre de risques quant à la sécurité de son staff et la sienne. Elle redoute par ailleurs d’être bloquée par une mise en quarantaine en rentrant des États-Unis, et donc de manquer notamment les tournois de Rome et Roland-Garros.
  • Nick Kyrgios (N°40 ATP) : Apparu comme oubliquement furieux dans une lettre ouverte après le fiasco de l’Adria Tour, l’Australien considère que le tennis n’est pas la priorité du moment : “Je fais cela pour les gens. Pour mes Australiens, pour les centaines de milliers d’Américains qui ont perdu la vie, pour vous tous. C’est ma décision. Qu’on le veuille ou non, et ce sont mes raisons”, avait-il martelé. Avant de préciser  : “Ce qui est important, c’est la santé et la sécurité de la communauté. Nous pouvons reconstruire notre sport et notre économie, mais nous ne récupérons jamais les vies perdues”.
  • Jelena Ostapenko (N°41 WTA) : Sacrée à Roland-Garros en 2017, la Lettone a choisi de garantir sa sécurité en ne se déplaçant pas à New York : “L’Amérique n’est pas dans mes projets, c’est trop dangereux pour l’instant et je ne veux pas risquer ma santé ou celle des autres.”
  • Lucas Pouille (N°58 ATP) : Début juillet, le co-entraîneur du Français, Loïc Courteau, avait confié à beIN Sports que son joueur avait changé d’avis au vu de la flambée de cas de Covid-19 aux États-Unis. Pouille avait également dû renoncer à l’Ultimate Tennis Showdown en raison d’une blessure au coude droit, pas complètement guérie.
  • Alexei Popyrin (N°103 ATP) : A l’occasion de l’UTS, le jeune Australien avait assuré à Tennis Majors, début juillet, qu’il ne participerait pas à l’US Open : “Je ne pense pas que j’irai cette année, et je n’ai jamais vraiment souhaité jouer l’US Open. Compte tenu de la situation actuelle en Amérique, il est très compliqué de se rendre aux Etats-Unis et de jouer l’US Open. Je pense que c’est un gros risque pour tout le monde que le tournoi se tienne.” Il s’entraîne en ce moment sur terre battue avec Dominik Hrbaty.
  • Svetlana Kuznetsova (N°32 WTA) : Lauréate du Majeur new-yorkais en 2004, la Russe a fait part de son forfait via un message publié sur son compte Instagram. « Je suis désolée car j’attendais ces tournois, mais la pandémie a changé tous les plans, » a-t-elle notamment déclaré.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Друзья! В связи с неблагоприятной ситуацией из-за короновируса, а также отсутствием возможности организовать необходимые перелеты для сбора моей команды, я приняла сложное для себя решение – отказаться от участия в Cincinnati и US Open 😔 Мне очень жаль, так как я сильно ждала этих турниров, но пандемия изменила все планы. Надеюсь, что к следующим соревнованиям ситуация в мире станет стабильнее. Всем участникам и болельщикам желаю удачи и здоровья! Берегите себя и своих близких! 🙏 // Dear friends, Due to an unfavorable situation caused by coronavirus, and therefore the inability get together all my team I made a difficult decision to refuse to participate in Cincinnati and the US Open 😔 I feel very sad, because I have been waited for these tournaments so much, but the pandemic changes all plans. I hope the situation will be more positive by the next tournaments. I wish good luck and strong health to all participants and fans! Take care of yourself and your family! 🙏

Une publication partagée par Svetlana Kuznetsova/ Кузнецова (@svetlanak27) le 10 Août 2020 à 8 :12 PDT

Blessure, naissance, maladie… Les autres grands absents

  • Roger Federer (N°4 ATP) : Le Suisse avait annoncé, via les réseaux sociaux, mettre un terme à sa saison dès le mois de juin. Gêné par des problèmes récurrents au genou droit, Federer avait choisi de se faire opérer et de subir une arthroscopie pendant la pause liée au Covid-19. Malgré son absence en compétition officielle jusqu’à la fin de la saison 2020, RF a déjà effectué son retour à l’entraînement depuis quelques jours.

Roger Federer, 2020 Australian Open

  • Fabio Fognini (N°11 ATP) : L’entraîneur de l’Italien, Corrado Barazzutti, a confié au média transalpin Ubitennis que son protégé “ne serait pas prêt” si l’US Open devait effectivement se tenir. L’Italien a été opéré des deux chevilles en février.
  • Pierre-Hugues Herbert (N°71 ATP) : Bientôt père de famille, le Français ne souhaite prendre aucun risque pour assister à la naissance de son enfant : “On ne sait pas ce qui peut se passer. Je m’entraîne avec quelqu’un qui chope le Covid-19, je suis en quarantaine là-bas pendant que ma future femme accouche toute seule et je ne vois pas mon bébé pendant deux semaines : c’est ce scénario que je ne veux absolument pas vivre.”
  • Jo-Wilfried Tsonga (N°49 ATP) : Le Français, qui a d’ordinaire beaucoup de mal à voyager en avion à cause de sa maladie (drépanocytose), a préféré dire non au Grand Chelem américain.
  • Zheng Saisai (N°34 WTA), Zhu Lin (N°74 WTA), Anastasia Potapova (N°84 WTA), Ana Bogdan (N°92 WTA), Samantha Stosur (N°97 WTA) ou encore Barbora Krejcikova (N°115 WTA) n’apparaissent pas non plus sur l’Entry list de cet US Open.

Ils doutent encore

  • Novak Djokovic (N°1 ATP) : A l’initiative d’un mouvement collectif du Top 20 de boycotter l’US Open s’ils ne sont pas garantis d’échapper à une quarantaine avant la tournée européenne (ce boycott n’aura pas lieu), le Serbe est encore dubitatif sur sa présence au Majeur new-yorkais.
  • Simona Halep (N°2 WTA) : L’absence de la Roumaine n’est pas encore officiellement actée, mais il est plus que probable qu’il s’agisse d’une questions de jours. Fin juin déjà, sa représentante avait annoncé à Reuters que la venue d’Halep à New York était “hautement improbable”.
  • Alexander Zverev (N°7 ATP) : A l’occasion de sa venue à l’UTS, l’Allemand s’est livré à Tennis Majors sur la suite de sa saison : “La situation actuelle aux États-Unis n’est pas si bonne. Je ne sais pas encore ce que mon équipe et moi allons décider, a-t-il confié. Je veux jouer des tournois, mais je pense que les États-Unis, en ce moment, sont un peu un endroit problématique. J’attends de voir comment la situation va évoluer dans les prochains semaines. Si les cas augmentent, comment les conditions de voyages se feront, et si nous serons en sécurité.”
  • Matteo Berrettini (N°8 ATP) : Dans un entretien accordé à La Stampa, le demi-finaliste surprise de la dernière édition de l’US Open s’est dit « toujours indécis » concernant une éventuelle participation au tournoi cette année.

 

Your comments

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *