Osaka rejoint la miraculée Rogers en quarts de finale

Après avoir sauvé quatre balles de match face à Petra Kvitova, Shelby Rogers s’est qualifiée pour les quarts de finale de l’US Open (7-6, 3-6, 7-6). Elle devra signer un nouvel exploit, contre Naomi Osaka.

Naomi Osaka n’a pas tremblé. La Japonaise a rejoint Shelby Rogers en quarts de finale de l’US Open, après sa victoire en deux sets (6-3, 6-4) contre l’Estonienne Anett Kontaveit (21e) 6-3, 6-4, dimanche.

La 9e mondiale s’est montrée très solide tout au long de la partie : elle n’a eu aucune balle de break à défendre et signe un impressionnant 84 % de points remportés derrière sa première balle (27 point sur 32 gagnés).

Deux bémols à cette belle performance : Osaka a malgré tout eu du mal à convertir les nombreuses occasions (2 sur 10) qu’elle s’est procurées. Et elle a joué toute la partie avec un bandage à la cuisse gauche. C’est pour cette raison qu’elle avait dû déclarer forfait en finale du tournoi de Cincinnati.

Osaka, qui est entré sur le court Arthur-Ashe avec un masque portant le nom de Trayvor Martin, un Afro-Américain de 17 ans tué par balle en 2012 à Sanford, en Floride, rencontrera l’Américaine Shelby Rogers en quarts. La partie haute du tableau, où vont s’affronter Putintseva et Brady, semble réservée à la Japonaise, favorite pour accéder à la finale. Gare au piège. Le suivant s’appelle Shelby Rogers

Rogers miraculée

Cela s’est joué sur un fil. Shelby Rogers est sortie vainqueur d’une terrible bataille sur le Louis Armstrong Stadium face à Petra Kvitova. Un match qui aurait très bien pu lui échapper mais qu’elle a finalement réussi à faire tourner en sa faveur.

Avec un petit brin de chance – il en faut toujours pour sauver quatre balles de match (Kvitova a commis une double sur la quatrième). Mais avec, surtout, une confiance inébranlable en son tennis d’attaquante. Et aussi, un mental d’acier. Il en fallait de la présence d’esprit pour faire les bons choix lorsque la tête de série n°6 se procura trois balles de match à 5-4 au troisième set.

Et c’est finalement la moins expérimentée des deux joueuses qui est parvenue à tirer son épingle du jeu après 2h39 de match et 229 points âprement disputés (dont 58 coups gagnants de la part de la Tchèque). Elle rallie ainsi son deuxième quart de finale en Grand Chelem après Roland-Garros 2016.

Your comments

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *