“C’était très dur” : Medvedev a eu du mal à conclure à cause du public

Daniil Medvedev a battu Novak Djokovic en finale de l’US Open dimanche. Le Russe a manqué deux balles de match dans une ambiance de folie avant de finalement réussir à conclure.

Mener 6-4, 6-4, 5-2 en finale de l’US Open face au numéro un mondial peut paraitre confortable, mais c’est là que le plus dur commence. Daniil Medvedev en a fait l’expérience dimanche contre Novak Djokovic. Au moment de servir pour le gain de son premier Grand Chelem, le Russe a eu du mal à conclure. Alors que le public était très bruyant, le numéro deux mondial a manqué une balle de match sur une double faute avant de perdre sa mise en jeu.

A 5-4, 40-15, Daniil Medvedev a obtenu deux nouvelles balles de match. Dans une ambiance de folie, le Russe a commis une deuxième double faute sur sa deuxième balle de match. Très tendu et perturbé par une foule très sonore même pendant les points, le natif de Moscou a tout de même réussi à conclure la partie sur sa troisième occasion. Devant les journalistes, Medvedev a avoué que l’attitude du public l’a gêné pour finir la rencontre

« C’était vraiment difficile. C’était très dur. Je ne peux pas dire le contraire. Je savais que la seule chose que je pouvais faire était de me concentrer. Je ne saurais jamais ce qui aurait pu se passer si le score avait été 5-5, si je serais devenue fou ou autre. Ce n’est pas arrivé, donc encore une fois nous ne pouvons pas en parler.  Je savais que je devais me concentrer sur moi-même, sur ce que je devais faire pour gagner le match. »

« Je pense que ce n’était pas contre moi. C’était plutôt plus pour lui. Ils voulaient voir leur joueur faire le Grand Chelem calendaire. Mais, oui, j’ai certainement fait quelques doubles fautes à cause de ça. Ce qui rend encore plus agréable le fait que j’ai finalement réussi à passer un premier service sur la troisième balle de match. »

Daniil Medvedev at the 2021 US Open
Daniil Medvedev at the 2021 US Open © AI / Reuters / Panoramic

Medvedev avoue avoir eu des crampes à 5-4

En plus du public, Daniil Medvedev a été perturbé par des crampes à la fin de la rencontre. La fin de troisième set aurait pu être dramatique pour le numéro deux mondial si Novak Djokovic avait réussi à revenir à 5-5. Mais le Russe a expliqué avoir essayé de ne rien montrer à son adversaire pour ne pas que celui-ci en profite pour appuyer sur l’accélérateur. 

« Dans le dernier jeu du match. J’ai commencé à avoir des crampes à 5-3, je pense que c’est à cause de la pression à 5-2 où j’ai eu une balle de match et je ne l’ai pas converti. Mes jambes n’étaient plus là après 5-3. A 5-4, à la jambe gauche, je ne pouvais presque plus marcher. Si vous regardez vraiment le replay, quand j’ai marché vers la serviette, ma jambe était un peu raide. J’ai essayé de ne pas le montrer. Si Novak l’avait senti…, ça n’aurait pas été bon pour moi. »

Une célébration Playstation

Habitué à ne pas célébrer après ses victoires sur le court après ses balles de match, Daniil Medvedev nous a cette fois réservé une célébration un peu particulière. Le numéro deux mondial à plonger de côté sur le court Arthur-Ashe, comme un poisson mort. C’est d’ailleurs le nom de cette célébration dans le jeu de vidéo de football FIFA, comme l’a avoué le Russe en rigolant.

« J’aime jouer à FIFA. J’aime jouer à la PlayStation. Ça s’appelle la célébration du poisson mort. Si vous connaissez votre adversaire quand vous jouez à la FIFA, vous allez souvent faire ça. Vous allez marquer un but, vous menez 5-0, vous faites ça. Oui, j’ai parlé aux gars dans le vestiaire, ce sont des jeunes, des gars super cool. Ils jouent à FIFA. Ils m’ont dit que c’était légendaire. Tous ceux que j’ai vu et qui jouent à la FIFA pensent que ma célébration est légendaire. C’est comme ça que je voulais le faire. »

Your comments

Your email address will not be published. Required fields are marked *