le meilleur du tennis
dans ta boite mail

Des milliers de fans sont déjà abonnés

y

Swiatek confirme son statut de patronne du circuit et remporte son troisième titre du Grand Chelem à l’US Open

La numéro un mondiale Iga Swiatek a gagné l’US Open ce samedi (6-2, 7-6 [5]) en battant Ons Jabeur en finale.

Iga Swiatek, US Open 2022 Iga Swiatek, US Open 2022 – © AI / Reuters / Panoramic

Cette joueuse ne sait décidément plus perdre une finale ! Invaincue lors de ses neuf dernières finales sur le circuit WTA, sans perdre un seul set, Iga Swiatek est allée chercher la dixième ce samedi à Flushing Meadows. En dominant Ons Jabeur (6-2, 7-5), la Polonaise s’est offert son troisième sacre en Grand Chelem à seulement 21 ans, le premier à l’US Open et le premier sur surface dure après ses deux Roland-Garros 2020 et 2022.

C’est le septième titre de la saison pour la numéro un mondiale. Elle est la première joueuse depuis Serena Williams en 2014 à réaliser pareille performance. Lauréate de Roland-Garros et de l’US Open en 2022, Iga Swiatek est également la première joueuse depuis Angelique Kerber en 2016 à remporter deux titres du Grand Chelem en une seule saison. La WTA s’est trouvée sa patronne. 

À seulement 21 ans, la Polonaise place son nom auprès de légendes du jeu. Iga Swiatek est la plus jeune joueuse à remporter son troisième titre du Grand Chelem depuis Maria Sharapova en 2008. Elle est la neuvième joueuse de l’ère Open à remporter son troisième Grand Chelem avant d’avoir 22 ans après Maria Sharapova, Justine Henin, Serena Williams, Venus Williams, Martina Hingis, Monica Seles, Steffi Graf et Chris Evert. 

Swiatek, un départ canon

Vainqueure de sa dernière confrontation face à Ons Jabeur, à Rome en mai dernier (6-2, 6-2), et invaincue lors de ses neuf dernières finales sur le circuit WTA, Iga Swiatek a donné le sentiment d’être intouchable dès les premiers coups de raquette sur le court Arthur-Ashe. Totalement libérée, la Polonaise a dicté les échanges et n’a pas laissé respirer son adversaire, visiblement très tendue pour sa deuxième finale de Grand Chelem. 

Après seulement huit minutes de jeu, la numéro un mondiale menait 3-0, avec seulement deux points perdus et avec un break en poche. Un départ canon dont la plupart des joueuses en face du filet auraient pu ne pas se remettre. Mais Ons Jabeur s’est battue et a petit à petit réussi à entrer mentalement dans sa finale. En lâchant enfin ses coups, la Tunisienne a inscrit son premier jeu du match avant de debreaker dans la foulée grâce à trois coups gagnants. 

Mais avec seulement 20% de points remportés derrière sa première balle et 45% derrière sa seconde, la cinquième joueuse mondiale n’a pas tenu la cadence de la numéro un mondiale, très bien réglée en retour de service. Impitoyable, Iga Swiatek s’est adjugée les trois jeux suivants pour basculer en tête dans cette finale après seulement 30 minutes de jeu. Un premier acte où la Polonaise a activé le mode patronne, avec 90% de premières balles et 11 coups gagnants. 

Jabeur n’a pas su saisir sa chance

Totalement dominée, Ons Jabeur n’a jamais réussi à trouver la solution face à une Iga Swiatek sur un nuage sur le court Arthur-Ashe. La deuxième finale en Grand Chelem de la Tunisienne s’est finalement transformée en cauchemar. Dépassée par la cadence infernale de la numéro un mondiale, la joueuse de 28 ans a craqué d’entrée de deuxième manche en perdant sa mise en jeu pour la quatrième fois du match. 

Après avoir perdu six jeux consécutifs (de 2-3 à 2-6, 0-3), Ons Jabeur a sauvé trois balles de double break avant de finalement parvenir à stopper l’hémorragie pour remporter son premier jeu dans le deuxième set. Et comme dans le premier acte, cela a eu le mérite de relancer la Tunisienne qui a réussi à debreaker dans la foulée pour relancer la partie, pour le plus grand bonheur du public américain. 

Et après un échange de breaks, la numéro cinq mondiale a commencé à faire douter de plus en plus son adversaire jusqu’à obtenir trois balles pour mener 5-4 service à suivre. Mais Iga Swiatek s’est accrochée et a réussi à s’en sortir après un jeu qui a duré huit minutes. À 6-5, la Polonaise s’est procurée une première balle de match, bien sauvée par Ons Jabeur. Et dans un tie-break sous haute tension, où la Tunisienne a mené 5-4, c’est pourtant la numéro un mondiale qui a eu le dernier mot en remportant les trois derniers points.

Iga Swiatek et Ons Jabeur après la finale de l’US Open 2022 – © AI / Reuters / Panoramic

Sur un dernier coup droit trop long d’Ons Jabeur, Iga Swiatek s’est écroulée sur le court Arthur-Ashe pour célébrer sa victoire. Très émue, la Polonaise a offert au public une belle étreinte avec son adversaire avant d’aller fêter son sacre avec son clan, les larmes aux yeux. En s’imposant pour la première fois de sa carrière à l’US Open, Iga Swiatek a prouvé qu’elle pouvait gagner en Grand Chelem ailleurs que sur terre battue et a conforté son statut de patronne du circuit. 

Your comments

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *