Tunisie, Open d’Australie, Pliskova : Ons Jabeur en 11 questions

Espoir du tennis mondial, Ons Jabeur s’est révélée après son quart de finale à l’Open d’Australie, en 2020. Découvrez la Tunisienne de 25 ans, considérée comme la plus grande joueuse arabe de l’histoire.

Ons Jabeur - Tunisie

Vous pouvez suivre Ons Jabeur sur Instagram et Twitter

De quelle nationalité est Ons Jabeur ?

Ons Jabeur est une joueuse de tennis professionnelle Tunisienne. Elle est née le 28 août 1994, à Ksar Hellal, non loin de Monastir, en Tunisie. Elle vit actuellement à Tunis.

Quelle taille fait-elle ?

La joueuse tunisienne fait 1 mètre 67, comme l’indique son profil sur le site officiel de la WTA. Son poids n’est pas mentionné.

Qui sont ses parents ?

Les parents de Ons Jabeur sont Ridha et Samira Jabeur. La Tunisienne a deux frères ainés, Hatem et Marwen, et une sœur, Yasmine. C’est sa mère, Samira, qui lui a fait découvrir le tennis dès l’âge de trois ans.

Quel est l’entraîneur d’Ons Jabeur ?

Ons Jabeur est entraînée depuis février 2020 par Issam Jellali, ancien joueur de tennis tunisien. Elle était auparavant entraînée par le Français Bertrand Perret, avec qui elle est restée deux ans.

Qui est son mari ?

Son mari est Karim Kamoun, ancien escrimeur russo-tunisien. Les deux amoureux se sont mariés en octobre 2015. Karim Kamoun est désormais son préparateur physique à plein temps sur le circuit professionnel.

Quand est-elle devenue joueuse professionnelle ?

Finaliste de Roland-Garros juniors en 2010, Ons Jabeur a remporté le Grand Chelem parisien, toujours chez les juniors, l’année suivante. Une première pour une joueuse africaine depuis 55 ans. Elle s’est lancée sur le circuit professionnel à Doha en 2012, où elle a chuté au premier tour contre Virginie Razzano. Ons Jabeur a remporté son premier match WTA en 2014 lors du tournoi d’Oeiras, au Portugal. Un succès face à la locale Maria Joao Koehler.

Ons Jabeur - Tunisie

Quel est le palmarès d’Ons Jabeur ?

Ons Jabeur ne compte pour le moment aucun titre sur le circuit principal, mais elle a joué deux finales. D’abord à Moscou, en octobre 2018, après être sortie des qualifications, puis à Charleston mi-avril 2021.

  • Charleston 2021 (terre battue, WTA 250) : Sharma bat Jabeur, 2-6 ,7-5, 6-1
  • Moscou 2018 (dur intérieur, WTA 500) : Kasatkina bat Jabeur, 2-6, 7-6, 6-4

Quel est son meilleur résultat en Grand Chelem ?

Son meilleur résultat en Grand Chelem est un quart de finale à l’Open d’Australie, en 2020. C’est la première joueuse arabe de l’histoire à réaliser pareille performance. Ses victimes ? Johanna Konta, Caroline Garcia, Caroline Wozniacki et Qiang Wang avant de céder face à la future lauréate, Sofia Kenin.

Quel était son surnom à l’Ultimate Tennis Showdown ?

Ons Jabeur a été surnommée « The Warrior » lors de la première édition féminine de l’UTS. Elle n’a pourtant disputé qu’un seul match, lors du Final 4, perdu contre Anastasia Pavlyuchenkova (3-0), la future vainqueur. Mais grâce à une grosse couverture du terrain, elle a réussi à pousser Pavlyuchenkova à la faute. La Russe n’a d’ailleurs inscrit que deux coups gagnants dans le premier quart-temps.

Quelle est sa plus belle victoire ?

2020, une année exceptionnelle pour Ons Jabeur. Après avoir atteint les quarts de finale en Grand Chelem, la Tunisienne a battu une top 3 pour la première fois de sa carrière (hors abandon), lors du tournoi de Doha. Au 1er tour, elle a dominé la numéro trois mondiale Karolina Pliskova (6-4, 3-6, 6-3).

Ons Jabeur - Karolina Pliskova

Est-elle la plus grande tenniswoman arabe de l’histoire ?

Ons Jabeur peut déjà être considérée comme la meilleure joueuse de tennis arabe de l’histoire. Elle a obtenu les meilleurs résultats en Grand Chelem et a atteint en février 2019 la 39e place au classement WTA, le meilleur classement jamais atteint par une joueuse arabe. Fin novembre 2019, elle a également été élue meilleure athlète arabe de l’année en remportant le prix Arab Women of the Year, attribué par la London arabia organisation.

« Je joue au tennis depuis toute petite pour inspirer les femmes arabes à croire que rien n’est impossible. Je me sens ambassadrice de mon pays mais aussi de la jeunesse et des femmes », avait déclaré Jabeur pour le site de la WTA après avoir reçu ce prix.

Your comments

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *