Goffin se défait du remplaçant Benchetrit après un duel soporifique

Dans un troisième duel de la session de jour encore une fois très serré, David Goffin, le numéro 10 mondial, s’est défait d’Elliot Benchetrit (3-1). Le Français avait remplacé au pied levé Dustin Brown, blessé à la cheville droite. Le Belge conserve, lui, toutes ses chances pour se qualifier pour le Final 4.

David Goffin, UTS 2020

Des échanges longs, lents, et au final, un “Mur” impénétrable. David Goffin, après avoir perdu le premier quart-temps, est venu à bout d’Elliot Benchetrit (14-16, 20-12, 14-10, 20-8), le remplaçant de Dustin Brown, forfait pour cette rencontre en raison d’une blessure à la cheville droite. Mais il a fallu attendre. Les deux joueurs de l’Ultimate Tennis Showdown se sont livrés à des duels interminables. Le numéro 10 mondial est un adepte de cette technique pour épuiser son adversaire. Goffin, qui remporte son troisième match en six rencontres, conserve ses chances de se qualifier pour le Final Four.

Le Français Benchetrit, déjà en lice lors du premier week-end, a retrouvé la compétition sur un petit rythme. Deux semaines auparavant, il avait remplacé Dominic Thiem qui, engagé à l’Adria Tour, n’avait pas pu se rendre disponible pour les deux premières journées de la compétition. Le Niçois s’était alors incliné face à Popyrin lors du match d’ouverture (1-3), mais il avait battu Lucas Pouille à la mort subite (3-2) lors du deuxième match.

Ce dimanche, tout a commencé en douceur face au numéro 10 mondial. Dès le départ, les deux joueurs enchaînaient les échanges soporifiques. Le rythme s’est accéléré quand Goffin a concrétisé sa carte UTS « coup gagnant vaut trois points », sur un ace (13-11), lui permettant de rester collé au score. Mais le Français lui a répondu en utilisant la même carte à bon escient, grâce à un coup droit qui pétrifiait Goffin (16-11). C’est d’ailleurs cette carte qui lui permettait d’empocher le premier quart-temps. Un retour à la compétition idéal.

« Ça fait du bien de revenir sur les courts, décrivait Benchetrit aux commentateurs. Je me suis entraîné très dur, tout en restant parfaitement frais, au cas où. »

[bloc_twitter src=”https://twitter.com/UTShowdown/status/1277282324133163010?s=20″]

Benchetrit aux commentateurs : “Vous lui avez donné trop de conseils !”

Mais Benchetrit a pris l’eau dans le deuxième quart-temps. La résistance que lui imposait Goffin, qui rallongeait les échanges, l’a fait craquer plusieurs fois. Jusqu’au coup fatal, lorsque The Wall a concrétisé sa carte UTS « coup gagnant vaut trois points » à deux reprises. D’abord sur un ace, puis sur un smash au filet (18-10).

Le Français gardait pourtant l’humeur taquine. Après que les commentateurs du match aient interviewé Goffin, lors du traditionnel échange entre les quarts-temps, le Niçois ironisait : « Vous m’avez oublié ? Vous lui avez parlé 1 minute 20. Vous lui avez donné trop de conseils ! Ce n’est pas juste.” Et le Français de renchérir : “Lors du quart-temps précédent, vous ne m’avez donné qu’une minute de conseils, c’est pour ça que j’ai perdu ! C’est de votre faute.

[bloc_twitter src=”https://twitter.com/UTShowdown/status/1277288040315174912?s=20″]

Des conseils, Goffin n’en a pas eu besoin pour aller chercher le match. Face à un joueur de 21 ans qu’il n’avait jamais rencontré, le Belge a juste profité des balles envoyées hors des limites du terrain par Benchetrit. Le Français s’en est d’ailleurs agacé. « C’est pas possible !, criait-il sur le court. Je crois que j’ai gagné plus de points sur mes deuxièmes balles que sur mon premier service ». « The Underdog », son surnom dans ce tournoi de l’UTS, a pourtant passé 72% de ses premières balles.

Dans le quatrième quart-temps, Goffin a décroché la victoire en concrétisant à deux reprises la carte UTS, qui multiplie les points par trois en cas de coup gagnant. Une fois sur un ace, puis sur un smash depuis le fond de court (15-5), en levant les bras. « J’avais promis aux commentateurs de faire ce smash ! », s’est exclamé The Wall après sa victoire. « Et maintenant, quel est votre nouveau défi ? Un point remporté en passant la balle entre vos jambes ? », lui a-t-on demandé. « Pourquoi pas ! » a répondu le numéro 10. Infatigable.

Découvrez l’UTS, la nouvelle compétition qui révolutionne le tennis

Your comments

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *