De Minaur sans pitié pour Evans pour ses débuts à l’UTS

Alex de Minaur a remporté le premier match de l’UTS 3 ce vendredi, à Anvers, face à Dan Evans (13-12, 20-8, 21-10, 20-13). Un beau succès qui lui permet de prendre la tête du groupe A.

Alex de Minaur, UTS 2020

Sacrée première pour Alex de Minaur. « The Demon » s’est parfaitement acclimaté au format UTS pour s’imposer face à Dan Evans quatre quarts-temps à zéro (13-12, 20-8, 21-10, 20-13). Sur dur, à Anvers, le joueur australien a bien utilisé son jeu agressif et ses cartes UTS pour se montrer le plus fort. Le premier quart-temps a tout de même été très accroché entre les deux joueurs.

Dan Evans, UTS 2020

Si « The Demon » s’est rapidement envolé pour mener 6-1, Evans a bien utilisé sa carte « prochain coup compte double »  pour recoller au score, grâce notamment à une belle volée de revers. Moins en jambes sur le court, le Britannique s’est accroché et a poussé De Minaur à disputer un point décisif à 12-12. En confiance, l’Australien n’a pas tremblé et à placer un coup droit décroisé gagnant pour basculer en tête (13-12).

« Super expérience pour une première à l’UTS, je me suis régalé dans ce premier quart-temps », a expliqué « The Demon ».

Le deuxième quart-temps a été beaucoup moins serré. De Minaur a pris les commandes dès le début, en s’appuyant sur un gros coup droit (24 coups gagnants). Même privé de sa première balle de service, « The Demon » a placé un ace sur seconde pour montrer qu’il était bien le patron sur le court. Pour le pousser à continuer sur cette voie, son entraîneur espagnol Adolfo Gutierrez a pris un temps-mort pour discuter avec son joueur, mais il n’a pas du tout semblé à l’aide avec la langue anglaise… et a basculé en espagnol !

« Je ne peux pas vous dire ce que mon coach m’a dit, c’est top secret » a plaisanté De Minaur après le gain du deuxième quart-temps.

Très à l’aise avec ses cartes UTS, Alex de Minaur a gardé « prochain coup compte double » pendant ses quatre quarts-temps pour lui permettre de garder son avantage du début à la fin. « The Demon » n’a presque jamais été mené au score face à un Dan Evans beaucoup trop brouillon (19 fautes directes).

L’Australien est en tête du groupe A et va tenter de faire la passe de deux face à Pablo Andujar « The Survivor ».

Your comments

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *