Verdasco fait voler en éclats les bonnes intentions de Benoît Paire

Malgré les bonnes intentions de Benoît Paire, sérieux et « ici pour gagner l’UTS 2 », le Français a chuté face à l’expérimenté Fernando Verdasco. Dans le groupe B, tous les joueurs peuvent encore se qualifier pour le « Final 4 ».

Fernando Verdasco defeat Paire- UTS 2 - July 26

Paire a annoncé, samedi après sa victoire contre Dustin Brown, être « ici pour gagner l’UTS2« . Il s’est peut-être un peu précipité. « The Rebel » a chuté, dimanche, contre l’expérimenté Fernando Verdasco, qui a remporté sa première victoire de la compétition (17-13, 19-11, 17-14, 20-12). Egalité parfaite dans le groupe B. A l’issue du premier week-end de l’UTS 2, les quatre joueurs de la poule ont une victoire chacun. Verdasco, Paire, Corentin Moutet et Brown vont se disputer samedi prochain le ticket pour les demi-finales.

.Ranking group B UTS2 - 26th July

Face à Verdasco, Paire n’était pas dans son assiette. Il l’a lui-même déclaré à son entraîneur Morgan Bourbon lors d’un temps-mort : « Je ne me sens pas moi-même aujourd’hui. » Le Français n’a pas existé lors du premier quart-temps. Mené 7-0, il s’est fait distancer par « El Fuego » qui a fait parler sa puissance. Sur un passing de coup droit, L’Espagnol s’est adjugé le premier quart-temps.

Paire : « Même ma mère, elle peut mettre cette volée ! »

Moins régulier, Verdasco a dû ensuite composer avec une plus grande opposition. L’Avignonnais a, comme souvent, alterné le bon – de nombreux coups gagnants – et le moins bon. Comme au premier quart-temps, il a lancé sa raquette au sol et s’est soufflé des noms d’oiseaux : « Etre aussi con, j’ai jamais vu ! » Il venait de manquer une volée facile. Il avait pourtant l’occasion de passer devant Verdasco avec la carte « coup gagnant compte trois points ». « Même ma mère, elle peut mettre cette volée ! » s’est exclamé Paire aux commentateurs de l’UTS.

Le troisième quart-temps était tout aussi serré. Mais un autre coup de sort a enterré les espoirs du « Rebel » : un service let à 12-12 sur une carte « Coup gagnant compte trois points » à une minute de la fin de la manche. A l’UTS2, les lets sur le service ne sont plus sanctionnés. Le jeu continue, même si la balle mord le filet. Paire s’est fait avoir. Et la raquette du Français a fini dans la bâche. « Toute ma vie, je n’aurais pas de chatte, c’est ma vie« , a déclaré Paire (sa phrase est désormais culte), désabusé, après avoir perdu le troisième acte, synonyme de défaite. Le quatrième quart-temps ne valait plus rien.

[bloc_twitter src= »https://twitter.com/UTShowdown/status/1287508012517806080?s=20″]

Au lendemain de sa défaite à la mort subite face à Moutet, Verdasco s’est réjoui de sa première victoire à l’UTS. « Je ne suis pas encore parfaitement habitué aux règles de l’UTS« , a-t-il pourtant estimé auprès de Tennis Majors après le match. Il lui reste un match, contre Dustin Brown, pour essayer d’accrocher le Final 4 dès sa première participation.

Fernando Verdasco won against Paire - UTS 2 - July 26 2020

Your comments

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *