Où en est Federer ?

Dans le dernier épisode de Match Points, Marion Bartoli, Ben Rothenberg et Simon Cambers débattent autour du programme de Roger Federer jusqu’à Wimbledon.

23 mars 2021

Dans le dernier épisode de Match Points – notre émission de débat animée par Josh Cohen – Marion Bartoli, gagnante de Wimbledon en 2013, le journaliste américain Ben Rothenberg et son collègue britannique Simon Cambers ont échangé autour du programme de Roger Federer. Après son retour à Doha, le Suisse a préféré faire une croix sur l’ATP 500 de Dubaï et le Masters 1000 de Miami pour repartir sur un bloc d’entraînement avant d’aborder la saison sur terre. Son but principal ? Arriver à Wimbledon au sommet de sa forme physique.

« Je dirais qu’il est environ à 50 % de sa meilleure forme au moment où l’on parle », a estimé Simon Cambers. « Mais j’ai été impressionné, j’ai trouvé son jeu plutôt en place, surtout contre Evans (pour son premier match à Doha, NDLR). Il progresse à grands pas. Dans les prochains mois, je pense que nous le verrons reproduire ce schéma. C’est intelligent de sa part de retourner à l’entraînement en s’épargnant un long voyage. A quoi bon prendre l’avion pour Miami, potentiellement perdre assez tôt, puis revenir ? Autant ne pas bouger pour bien s’entraîner, puis utiliser la terre battue comme préparation pour son jeu de jambes avant Wimbledon. »

Roger_Federer_Roland_Garros_2019

« La terre battue n’est pas pour lui »

Ben Rothenberg s’est montré plus sceptique. Pour lui, Federer s’est peut-être trompé en décidant de zapper le premier Masters 1000 de l’année.

« Je ne sais pas si c’était une erreur, mais j’ai été surpris par sa décision de se retirer de Miami », a-t-il expliqué. « Pour moi, ça avait du sens pour lui de jouer ce tournoi. C’est un Masters 1000 avec un jour de repos entre les matchs. C’est bien assez loin de Wimbledon, où il souhaite avoir son pic de forme. Il aurait vraiment pu se bonifier à Miami, en pouvant espérer aller loin dans le tournoi, sans avoir de pression. Et je ne pense pas que la terre battue soit pour lui. C’est la surface la plus exigeante, celle qu’il aime le moins, et qui n’a rien à voir avec le gazon en ce qui concerne le style de jeu. Je ne comprends pas pourquoi il veut s’entraîner sur terre alors qu’il aurait pu jouer à Miami. »

L’agent de Roger Federer a confirmé au Miami Herald que le Suisse ne jouerait pas le Masters 1000 de Miami cette année ! Il souhaite prendre du repos avant de débuter la saison européenne sur terre battue. https://t.co/ThLg3Z4eFB

— Tennis Magazine (@TennisMagazine1) March 1, 2021