le meilleur du tennis
dans ta boite mail

Des milliers de fans sont déjà abonnés

y

L’Œil du coach #64 : Caroline Garcia a besoin de régularité sur toute une saison pour être numéro 1

Patrick Mouratoglou explique comment et pourquoi Caroline Garcia pourrait devenir numéro 1 mondiale et gagner un titre du Grand Chelem.

11 novembre 2022
Veuillez accepter les cookies pour voir la vidéo
Les experts

Caroline Garcia n’en finit plus d’épater. Sacrée reine du Masters, elle est revenue parmi les patronnes du circuit WTA. 75e mondiale le 20 juin, la voici désormais 4e. Son meilleur classement, qu’elle avait déjà atteint en septembre 2018. Sur la deuxième moitié de l’année 2022, personne n’a remporté plus de points qu’elle. Pas même la reine Iga Swiatek. Et de janvier à Roland-Garros 2023 inclus, elle n’a que 395 points à défendre. De quoi espérer continuer à grimper.

Dans le dernier épisode de L’Œil du Coach, Patrick Mouratoglou analyse comment et pourquoi la Française pourrait viser la place de numéro 1 mondiale. Une ascension qui passerait par une régularité tout au long d’une saison. Avec l’objectif de franchir un nouveau cap : aller plus loin que les demi-finales en Grand Chelem, un niveau découvert cette saison à l’US Open.

Les moments-clés de l’intervention de Mouratoglou sur Garcia :

  • 6” : “Elle pourrait devenir numéro 1 mondiale si elle conserve son tennis super agressif, sans en douter”
  • 37” : “Les derniers mois ont montré qu’elle peut être extrêmement régulière (au plus haut niveau)”
  • 47” : “La seule question est de savoir si elle sera capable d’être régulière sur toute une saison, c’est nécessaire pour être numéro 1”
  • 1’00” : “Gagner le Masters, c’est très important. Ça en dit beaucoup sur le niveau auquel vous êtes capable de jouer.
  • 1’31” : “Le masters, c’est un très, très gros tournoi. Le gagner donne beaucoup de confiance, ça peut l’aider à croire encore plus en elle pour remporter un tournoi du Grand Chelem”
  • 1’52” : “Je pense qu’elle a de très bonnes chances de gagner un tournoi du Grand Chelem l’an prochain”
Your comments

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *