Major Talk #4 – Stefanos Tsitsipas

Major Talk est une série d’interviews en vidéos conduites par la joueuse professionnelle Alizé Lim. Pour ce quatrième épisode, le prodige grec Stefanos Tsitsipas s’est confié à Tennis Majors.

1 juin 2020

C’est toujours un régal d’entendre Stefanos Tsitsipas se confier. Ça l’est encore plus quand il échange avec une joueuse professionnelle, comme lui, dans Major Talk. Le Grec, qui intellectualise beaucoup le tennis et a une vie riche en dehors du court, s’est livré à Alizé Lim sur son émotivité, ses activités hors du tennis, sa relation avec son père et coach.

Le joueur de 21 ans, qui s’entraine actuellement à la Mouratoglou Academy, a aussi expliqué comment il vivait la suspension du circuit, entre tristesse, difficulté à se motiver pour s’entraîner et opportunité pour s’adonner à d’autres activités :

“En ce moment, je suis à la Mouratoglou Academy. Je m’entraîne tous les jours. C’est parfois difficile de se motiver, il y a des fois où je suis un peu déprimé mentalement, où je n’ai pas envie de jouer. Mais je le fais parce qu’il faut.

L’entraînement, ça fait que mon emploi du temps est assez chargé, parce que je fais aussi beaucoup de choses à côté. J’apprends de nouvelles langues. J’ai commencé des cours de français il y a trois jours. Ça me permettra de faire de beaux discours à Roland-Garros. Je passe mon permis pour pouvoir faire voler un drone. Je suis donc très occupé, c’est important pour moi d’occuper mon cerveau et d’être productif. Et, en même temps, je m’amuse.” 

Stefanos Tsitsipas

Tsitsipas est revenu sur l’initiative lancée avec Patrick Mouratoglou pour venir en aide aux joueurs classés au delà de la 100e place mondiale, frappés durement par la crise du Covid-19.

“Patrick et moi avons décidé de lancer une initiative pour collecter des fonds pour les joueurs classés au delà du Top 100, pour les aider financièrement et leur apporter un soutien pendant cette crise. Ça a eu un beau succès, les gens ont répondu présent. Ce qui est très positif, c’est que cet argent va directement à l’ATP et à la WTA.”

“Tu es toujours ric-rac”

Le Grec a connu l’incertitude et la précarité à ses débuts sur le circuit.

“Je suis passé par cette phase dans ma vie et je sais ce qu’on ressent. Tu es toujours ric-rac. Il y a beaucoup de frais de voyages, tu as souvent une équipe derrière et, si tu n’as pas la marge de manoeuvre financière suffisante, tu ne peux pas la garder. Notre premier objectif, c’est de les aider à faire face à la crise actuelle pour qu’ils ressentent moins de pression.” 

Tsitsipas a donné son sentiment sur ceux qui seront ses futurs rivaux une fois le Big 3 à la retraite :

“Alex Zverev, Dominic Thiem, c’est sûr, Denis Shapovalov, Félix Auger-Aliassime, (Alex) De Minaur : voilà les gars avec qui je pense que je serai en concurrence sur le circuit”

Questionné sur sa participation à l’Ultimate Tennis Showdown, qui débute le 13 juin à la Mouratoglou Academy, le Grec a ouvert la porte : “J’y réfléchis”.

Major Talk

#4 Stefanos Tsitsipas

By Tennis Majors In Association with Scrine

CREDITS
Your comments

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *