« Pour Osaka, la barre des 10 Grands Chelems est encore très loin »

Dans le nouvel épisode de Match Points, Marion Bartoli, Ben Rothenberg et Simon Cambers évoquent la possibilité de voir Naomi Osaka atteindre la barre symbolique des 10 titres en Grand Chelem.

23 février 2021

Dans le dernier épisode de l’émission Match Points animée par Josh Cohen, Marion Bartoli, vainqueure de Wimbledon en 2013, le journaliste américain Ben Rothenberg et le journaliste britannique Simon Cambers ont évoqué la possibilité de voir Naomi Osaka atteindre et peut-être dépasser la barre des 10 titres en Grand Chelem. Seules 4 joueuses ont réussi cet exploit dans l’ère Open : Chris Evert (18), Martina Navratilova (18), Steffi Graf (22) et Serena Williams (23).

Pour Ben Rothenberg, même si Naomi Osaka n’est âgée que de 23 ans et compte déjà 4 titres du Grand Chelem à son palmarès, la voir atteindre la barre des 10 Grands Chelems est loin d’être une chose acquise. D’autres grands noms du tennis mondial, à l’aise sur toutes les surfaces contrairement à la japonaise qui se cherche sur terre battue eu sur gazon, n’ont pas réussi cet exploit.

« Je veux juste que les gens se calment un peu. 10, c’est encore loin. 10, c’est encore six Grands Chelems à gagner. Il y a beaucoup de grands joueurs dans l’histoire du tennis qui n’ont même pas approché cette barre des 10. Venus Williams a été une grande joueuse pendant de nombreuses années et elle en a remporté 7 dans sa carrière. Justine Henin, une autre grande joueuse qui était bonne sur toutes les surfaces, en a eu également 7. Pour moi, si elle n’en gagne que quatre, c’est quand même une très bonne carrière. Et si elle ne gagne qu’un de plus, ce sera quand même une très belle carrière. » a expliqué Ben Rothenberg.

Pour gagner 10 Grands Chelems, Osaka devra s’améliorer sur les autres surfaces

Naomi Osaka compte pour le moment quatre Grands Chelems à son palmarès, tous remportés sur dur. Deux à l’US Open, en 2018 et en 2020, et deux à l’Open d’Australie, en 2019 et 2021. Sur les autres surfaces, sur terre battue à Roland-Garros et sur gazon à Wimbledon, la Japonaise est beaucoup moins en réussite. Elle n’a jamais dépassé le 3e tour. Pour Simon Cambers, si Osaka veut attendre la barre des 10 Grands Chelems, cela passera par une progression sur les surfaces qui lui résistent pour le moment.

« Je ne vois pas pourquoi elle ne pourrait pas être performante sur terre battue. Si elle trouve ses marques et qu’elle commence à gagner deux ou trois Grands Chelems par an, les autres vont être totalement intimidés et elle va commencer à être encore plus dominante sur le circuit. Donc elle a une grande chance d’atteindre la barre des 10, mais il faudra continuer à travailler…« 

Your comments

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *