Nadal ou Djokovic : qui a raison sur la vaccination ?

Dans le quatrième épisode de Match Points, notre talk-show 100 % tennis, Ben Rothenberg a fustigé les déclarations de Djokovic sur la vaccination. Marion Bartoli y voit elle au moins un point positif.

27 mai 2020

Dans l’épisode 4 de Match Points, notre talk show 100% tennis, les trois invités de Josh Cohen sont Marion Bartoli, vainqueur de Wimbledon en 2013, Noah Rubin, 225e joueur mondial (également fondateur de Behind the Racquet) et le journaliste de tennis américain Ben Rothenberg. Ils ont évoqué le débat qu’a lancé Novak Djokovic sur la vaccination. 

Le numéro 1 mondial a interpellé par sa sortie sur le sujet. Donnant son avis sur l’éventuelle nécessité de se faire vacciner pour reprendre la compétition si un vaccin contre le Covid-19 venait à voir le jour, le Serbe avait expliqué être opposé aux vaccins.

Rafael Nadal, dans une interview à La Voz de Galicia, lui avait répondu :

« Chacun est libre de penser ce qu’il veut, dit-il, mais, si vous faites partie d’un circuit, vous devez respecter ses règles. Si le circuit requiert une vaccination pour protéger tout le monde, alors Djokovic devra se faire vacciner s’il veut continuer à pratiquer le tennis au plus haut niveau. Il faut respecter les règles ». 

« Djokovic donne une tribune à un pseudo expert médical »

Josh Cohen a demandé à ses invité si Nadal avait eu raison de reprendre Djokovic. Ben Rothenberg n’a guère hésité. Il a rappelé les discussions que Djokovic a eues sur Instagram, avec une personnalité controversée qui avait des opinions anti-vaccins encore plus marquées que lui.

« La question a été posée à Rafa de manière assez directe. Et il a donné une réponse assez franche, donc je ne blâme pas vraiment Rafa dans cette situation. », a déclaré le journaliste américain. « Djokovic véhicule des rumeurs, donne une tribune à un pseudo expert médical, raconte des choses bizarres sur la santé, la pensée positive. C’est le genre de choses qui sont particulièrement dangereuses en ce moment ».  

Pour Rothenberg, Djokovic devrait être « plus conscient » de la responsabilité qu’implique le fait d’être une célébrité. Marion Bartoli s’est montrée plus nuancée, en disant que Djokovic avait peut-être en fait rendu service au tennis en exprimant son point de vue dès maintenant.

« Au moins, comme Novak dit dès maintenant qu’il est anti-vaccin, les instances ont le temps de prendre des mesures pour lui présenter des preuves, comme des études médicales appropriées », a expliqué la Française. « Mieux vaut ça plutôt que de ne rien dire, attendre que le circuit reprenne, puis dire non, je ne veux pas d’un vaccin, et que l’ATP doive gérer ça alors que le circuit est sur le point de reprendre ».

Your comments

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *