Quelle est la solution pour aider les joueurs en dehors du top 100 ?

Match Points est un talk-show animé par Josh Cohen. Dans cet extrait, Marion Bartoli a dévoilé sa solution pour aider financièrement les joueurs en dehors du top 100.

22 mai 2020

Pour l’épisode 3 de Match Points, notre talk show 100% tennis,  nos trois invités sont Marion Bartoli, vainqueure de Wimbledon en 2013, Noah Rubin, 225e joueur mondial (également fondateur de Behind the Racquet) et le journaliste de tennis américain Ben Rothenberg. 

Josh Cohen, notre présentateur, a interrogé nos invités pour tenter de trouver la meilleure solution pour aider les joueurs classés en dehors du top 100, et qui ont beaucoup plus de mal à gagner leur vie sur le circuit, notamment en ce moment avec l’arrêt des compétitions dû à la pandémie de coronavirus. 

« Moins de double »

Alors que plusieurs fond de soutiens ont vu le jour, Marion Bartoli a apporté une nouvelle solution pour aider financièrement les plus mal classés, lorsque le circuit pourra reprendre. Pour l’ancienne joueuse française, l’argent distribué pour les joueurs de double doit être partagé avec les joueurs de simple, notamment ceux qui jouent les Challengers.

« On partage mal l’argent. Je ne vais pas me faire des amis, mais il faut le dire. Je ne comprends pas pourquoi il y a autant de doubles toute l’année. Pendant les Grands Chelems ou les Jeux olympiques, oui, car cela fait partie de l’histoire du tennis. Pourquoi ne pas donner de cet argent aux joueurs issus des qualifications, ou à ceux qui jouent uniquement des Challengers. En double, on ne fait pas les mêmes efforts qu’en simple. On ne s’entraîne pas de la même manière, la routine est différente… et pourtant, ils jouent semaine après semaine et ils gagnent de l’argent. Alors que des joueurs de Challengers luttent chaque jour. Je ne sais pas s’il faut arrêter le double. Mais leur donner moins d’argent et partager cet argent avec des joueurs de simple devrait être une solution envisageable. »

Marion Bartoli
Your comments

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *