Le père de Raducanu « fier » après l’abandon mystérieux de la Britannique

Emma Raducanu, visiblement gêné à l’estomac, a abandonné dans le deuxième set de son huitième de finale contre Ajla Tomljanovic lundi. Un retrait dont les raisons exactes restent inconnues.

6 juillet 2021
Emma Raducanu

Le mystère reste entier. Le père d’Emma Raducanu a refusé de s’étaler sur les raisons de l’abandon de sa fille en huitième de finale de Wimbledon contre Ajla Tomljanovic lundi. La joueuse de 18 ans, avait sorti Sorana Cirstea au tour précédent, a été contrainte de s’arrêter à 6-4, 3-0 en sa défaveur. Elle peinait visiblement à respirer, se tenant l’estomac régulièrement.

Son père Ian a indiqué au Daily Telegraph qu’il fier d’elle, comme « beaucoup de gens », ajoutant : « Je pense que c’est le niveau », pour justifier son abandon.

Certains s’attendaient à ce que Raducanu puisse publier un communiqué plus tard dans la soirée pour expliquer comment elle se sentait. Mardi midi, ce n’était toujours pas le cas.

De son côté, Tomljanovic a soufflé à la presse : « Je suis réellement choquée. C’est évidemment doux-amer. Emma doit être vraiment blessée pour en arriver à la décision d’abandonner. Joueur à domicile en tant que Britannique, c’est incroyable, donc je suis sincèrement désolée pour elle. J’aurais souhaité qu’on puisse aller au bout. »

Raducanu était bien entrée dans son match

Raducanu et Tomljanovic ont dû attendre jusqu’à 20h00 heure de Londres (21h00 heure française) pour débuter leur match sur le Court N°1, comme elles étaient programmées en dernière rotation, et devaient patienter jusqu’à la conclusion de la rencontre opposant Felix Auger-Aliassime à Alexander Zverev, qui est allée au bout des cinq manches.

La Britannique est toutefois apparue à son aise sur le court, bousculant son adversaire pourtant plus expérimentée et obtenant cinq balles de break, sans avoir réussi néanmoins à en convertir une seule. Elle a aussi semblé très heureuse devant ce public acquis à sa cause, qui la soutenait bruyamment à chaque opportunité.

Emma Raducanu at Wimbledon in 2021
Emma Raducanu at Wimbledon in 2021 © AI / Reuters / Panoramic

John McEnroe, qui travaille comme consultant sur le tournoi, a suggéré que Raducanu avait été rattrapé par la pression et que ses nerfs avaient eu un impact sur son physique : « Il semble que c’était un peu trop pour elle. » Des commentaires qui ont suscité des réactions très vives des experts et des fans sur les réseaux sociaux, pointant du doigt qu’il n’y avait aucune preuve pour appuyer une telle affirmation.

Navratilova : « Emma est faite pour de tels rendez-vous »

Une autre légende, Martina Navratilova, titrée à neuf reprises à Wimbledon en simple et aussi interrogée à la télévision, a eu des mots élogieux pour le parcours de Raducanu durant le tournoi.

« Emma est faite pour de tels rendez-vous. Elle galope comme un élan. Si vous pouvez courir comme ça et frapper la balle, vous êtes en bonne position. Vous faites ces grands bonds dans votre carrière et elle en a fait un à Wimbledon. Elle s’épanouit totalement, j’adore ça. »

Comme si c’était déjà une évidence que ce Wimbledon n’était pas une fin en soi. Mais le début d’une grande carrière pour celle qui intégrera le Top 200 WTA pour la première fois de sa carrière lundi prochain (175e).

Your comments

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *