Pliskova était trop solide pour Sabalenka et renoue enfin avec une finale de Grand Chelem

Karolina Pliskova (N°8) a logiquement dominé Aryna Sabalenka (N°2) jeudi en demi-finale de Wimbledon, après avoir pourtant perdu le premier set (5-7, 6-4, 6-4). La Tchèque sera opposée samedi à Ashleigh Barty, pour sa première finale en Grand Chelem depuis l’US Open 2016.

Karolina Pliskova at Wimbledon in 2021

Wimbledon 2021, demi-finale

Pliskova (N.8) bat Sabalenka (N.2) : 5-7, 6-4, 6-4

  • L’information principale : Karolina Pliskova s’est qualifiée pour sa première finale de Wimbledon aux dépens d’Aryna Sabalenka et retrouvera Asheigh Barty samedi.
  • Vous apprendrez aussi : La Biélorusse a égalé son record d’aces dans cette rencontre.
  • Pourquoi il faut lire cet article : Pour comprendre comment Pliskova a imposé son plan de jeu à Sabalenka, qui n’a jamais réussi à faire évoluer sa filière.

Karolina Pliskova n’est plus à un paradoxe près. Elle sort du pire début de saison depuis des années. Il l’a fait sortir du Top 10 pour la première fois depuis 2016, et sans avoir gagné un match sur gazon avant Wimbledon, ce qui ne lui était plus arrivé depuis 2014. Pourtant Tchèque disputera sa deuxième finale en Grand Chelem, samedi à Wimbledon.

Pliskova (N°8) a dominé logiquement Aryna Sabalenka (N°2) jeudi en demi-finale, et ce malgré la perte du premier set, pour s’offrir le droit de retrouver Ashleigh Barty sur le Centre Court samedi (5-7, 6-4, 6-4). La fin d’une attente qui aura duré près de cinq ans, depuis sa finale perdue à l’US Open 2016 contre Angelique Kerber, et qui aura été jalonné d’échecs retentissants en Grand Chelem (sept éliminations avant les huitièmes de finale sur les douze derniers tournois).

Mais la quatrième Tchèque à atteindre la finale de Wimbledon a déployé son jeu avec autorité ce jeudi. S’appuyant sur un service qui a posé d’immenses problèmes à Sabalenka, qui retourne régulièrement en puissance pour prendre l’avantage dans l’échange plutôt que de remettre faire jouer l’adversaire, Pliskova a maîtrisé son sujet sur sa mise en jeu (78% de points gagnés en première balle et 69% en seconde). Elle n’a d’ailleurs concédé aucune balle de break jusqu’à 6-5 en faveur de la Biélorusse dans le premier set. C’est même elle qui avait vendangé des opportunités de prendre le service de son adversaire, gâchant huit balles de break dans ce premier acte.

Pliskova à la recherche de l’angle qui fait mal

Tout a basculé dans un jeu catastrophique, comme si Pliskova était rattrapée par la tension. C’est d’ailleurs sur une double faute que cette deuxième manche s’est terminée. Ce set ayant basculé contre le cours du jeu, il aurait pu bouleverser la dynamique de la rencontre et faire douter la Tchèque. Mais elle n’a pas dévié du plan initial. Comme Sabalenka, confortée par ce petit miracle qu’était le gain du premier set. La Biélorusse a continué de frapper dans chaque balle en cherchant à y mettre tout ce qu’elle avait, au lieu de chercher à varier les effets et sortir Pliskova, très souvent touchée sur ce coup droit avec lequel elle a frappé 10 coups gagnants, de sa zone de confort.

Sabalenka a certes terminé la rencontre avec 18 aces, un record personnel sur un match, et 38 coups gagnants. Mais ça ne dit rien de sa difficulté à imposer son propre tempo, face à une Pliskova en recherche constante de l’angle qui fait mal, pour faire courir son adversaire derrière la balle, et ainsi l’empêcher d’imposer son jeu en cadence. Après avoir saisi sa seule occasion de break pour revenir à une manche partout, la 13e joueuse mondiale a poursuivi sur sa lancée dans le troisième set et pris l’engagement de Sabalenka dès le premier jeu. Cet opportunisme qui lui avait manqué dans le premier set lui a permis de faire une différence dont la Biélorusse ne s’est jamais remise.

Aryna Sabalenka at Wimbledon in 2021
Aryna Sabalenka at Wimbledon in 2021 © Antoine Couvercelle / Panoramic

Qualifiée pour sa première demi-finale en Grand Chelem, elle qui n’avait jamais disputé un quart auparavant dans sa carrière, Sabalenka a franchi un cap qui lui servira pour la suite. Comme ce match, tant elle a paru encore incapable de faire évoluer son jeu quand la configuration de la rencontre le réclame. De son côté, Pliskova a réalisé un parcours impressionnant tout au long de ce Wimbledon, arrivant dans le dernier carré sans perdre un set et envoyant un vrai message sur sa capacité à répondre présente au haut niveau. Il lui reste une marche à gravir, la plus haute, face à la numéro 1 mondiale, pour enfin obtenir le premier titre de sa carrière en Grand Chelem, à 29 ans.

Your comments

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *