Abonnez-vous à la newsletter

Les « premiers jours très durs » de Becker en prison, qui espère sortir d’ici la fin de l’année (L’Equipe)

Dans une enquête consacrée à l’engrenage qui a envoyé Boris Becker en prison pour fraude fiscale, L’Equipe Magazine a recueilli quelques indiscrétions de proches.

Boris Becker, 2022 Boris Becker sort de la Southwark Crown Court, à Londres, mars 2022 © Photoshot / Panoramic

Condamné à deux ans et demi de prison ferme en avril pour avoir dissimulé 2,5 millions de livres sterling au fisc britannique afin d’éviter de payer ses dettes, l’ancien numéro un mondial Boris Becker est, depuis, un détenu très discret, qui a fini par prendre ses marques dans son nouveau quotidien, et qui a l’espoir de sortir de prison en fin d’année grâce au jeu des remises de peines, nous apprend L’Equipe Magazine dans une enquête parue vendredi.

Son ancien mentor, le Roumain Ion Tiriac, fait partie des très rares personnes à avoir des nouvelles du vainqueur de six trophées majeurs entre 1985 et 1996 et à accepter de parler publiquement de l’ancien champion allemand, aujourd’hui âgé de 54 ans. « Il m’a dit par SMS que les premiers jours avaient été très durs, que la prison était très sécurisée mais que les choses s’arrangeaient », dit-il à L’Equipe.

Boris Becker - Tribunal Londres 2022
Boris Becker se rend au tribunal à Londres, 2022 © Photoshot / Panoramic

Becker en faillite personnelle en 2017

D’abord incarcéré au pénitencier de Wandsworth, Becker a été transféré à la prison de Huntercombe, à 70 kilomètres de Londres. L’établissement est réservé aux étrangers. De nationalité allemande, Becker demeure à Londres. Il aurait accepté une fonction de professeur de mathématiques et d’anglais auprès d’autres détenus.

Le cycle qui a entraîné Becker vers la faillite personnelle en 2017 est une combinaison de désordres coûteux dans sa vie privée, d’investissements hasardeux, d’un train de vie qu’il n’aurait  jamais amendé depuis la fin de sa carrière de joueur, de mauvais choix d’entourage et de gestion de ses finances non conformes avec le droit fiscal britannique, dernier épisode de sa chute.

Son avocat : “Il a assez d’actifs de son point de vue”

Boris Becker n’aurait jamais trouvé la confiance nécessaire autour de lui pour recevoir l’aide qui aurait pu arrêter la spirale, décrit l’article. « Nous savions tous qu’il avait des ennuis via la presse, mais lui nous disait que les affaires allaient bien, témoigne Mansour Bahrami, l’ancien joueur franco-iranien, contemporain de Becker et ami. Ce n’est pas toujours facile d’intervenir et de dire à un ami qu’il ne sait pas où il va ».

Novak Djokovic, Boris Becker & Marian Vajda at Roland-Garros in 2016
Novak Djokovic, Boris Becker & Marian Vajda at Roland-Garros in 2016 © Tennis Magazine / Panoramic

Son avocat, Christian-Oliver Moser, nie en bloc les allégations des tabloïds britanniques sur un comportement de star en prison. Il affirme aussi que « de son point de vue, (Becker) a toujours eu suffisamment de fonds et d’actifs pour payer ses dettes ».

Son équipe se concentre sur les recours et remises de peine qui lui permettraient de sortir de détention avant la fin de l’année avant de se projeter sur son activité future. Becker a notamment été co-entraîneur de Novak Djokovic et consultant télé ces dernières années. Il reçoit la visite régulière de ses proches, notamment son épouse, la mannequin Lilian de Carvalho Monteiro.

Your comments

Une réponse à “Les « premiers jours très durs » de Becker en prison, qui espère sortir d’ici la fin de l’année (L’Equipe)

  1. JE SUIS DÉSOLÉE POUR VOUS MR BORIS BECKER POUR VOTRE PRISON POUR DÉLITS DE BANQUEROUTE CELA DOIT ÊTRE DURE DE FAIRE DE LA PRISON POUR UN ANCIEN CHAMPION DE TENNIS MAIS VOUS DEVEZ PAYER VOS DETTES MONSIEUR JE VOUS SOUTIENS DANS CETTE ÉPREUVE DIFFICILE ET JE SUIS DE TOUT COEUR AVEC VOUS MONSIEUR

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.