Berrettini s’ouvre les portes du dernier carré avec autorité contre Auger-Aliassime

Matteo Berrettini (N°7) s’est imposé en trois heures face à Felix Auger-Aliassime (N°16) en quart de finale de Wimbledon (6-3, 5-7, 7-5, 6-3). L’Italien sera opposé à Hubert Hurkacz, tombeur de Roger Federer, dans une demi-finale opposant deux joueurs n’ayant jamais disputé de finale en Grand Chelem.

Matteo Berrettini at Wimbledon in 2021

Après la révélation, il était venu le temps de la confirmation. Matteo Berrettini (N°7) s’est qualifié mercredi pour sa deuxième demi-finale en Grand Chelem, la première depuis l’US Open 2019, quand il était l’invité surprise du dernier carré. L’Italien a bien négocié son quart contre Felix Auger-Aliassime (N°16) pour s’imposer en quatre sets et un peu plus de trois heures (6-3, 5-7, 7-5, 6-3). Berrettini sera opposé vendredi à Hubert Hurkacz, tombeur de Roger Federer, dans un match qui qualifiera un finaliste inédit en Majeur.

Sur une série de dix victoires consécutives, après son titre au Queen’s en préparation de Wimbledon, le Romain a encore impressionné par sa puissance et son calme pour se défaire d’Auger-Aliassime. Ce dernier a d’abord subi les assauts répétés de Berrettini et n’a rien pu faire dans la première manche. Mené 5-2, il a bien réussi à arracher un débreak après avoir sauvé quatre balles de set sur le service adverse. Mais le Canadien a craqué sur son propre engagement dans la foulée, la faute notamment à ses onze fautes directes dans ce premier acte.

Berrettini a perdu son seul match contre Hurkacz

“FAA” s’est accroché pour son tout premier quart de finale en Grand Chelem. Après un break de chaque côté, il a tenu bon quand il a concédé trois balles de break à 4-3 en sa défaveur. Et c’est lui qui a surpris Berrettini au meilleur moment, l’Italien devenant moins précis dans son jeu de jambes et multipliant les cadeaux pour son adversaire (20 fautes directes). Auger-Aliassime avait aussi pour lui dans cette deuxième manche de n’avoir perdu que trois petits points derrière sa première balle.

Felix Auger-Aliassime at Wimbledon in 2021
Felix Auger-Aliassime at Wimbledon in 2021 © AI / REUTERS / PANORAMIC

Le Canadien a obtenu les premières occasions de break du troisième set. Mais il a laissé passer sa chance à cet instant, et Berrettini l’a puni à 6-5, sur sa seule balle de break de la manche. C’est notamment en se montrant bien plus habile au filet (8/10) que l’Italien a fini par avoir gain de cause. Une fois repassé devant au score, “The Hammer” n’a plus desserré l’étreinte et a déroulé dans un quatrième set où il a breaké d’entrée, puis lâché seulement cinq points sur ses jeux de service.

Après un premier ace finalement annoncé let, alors qu’il avait déjà levé les bras au ciel, Berrettini a conclu la rencontre en 3h04′ avant de s’offrir une belle accolade avec Auger-Aliassime. Il n’est désormais plus qu’à un succès d’une première finale en Grand Chelem et partira favori de son duel avec Hurkacz, qui l’a toutefois battu lors de leur seule confrontation sur le circuit principal, à Miami en 2019. Mais c’était un autre temps, avant l’éclosion de Berrettini à Flushing Meadows et sa confirmation en 2021 (31 victoires pour seulement six défaites). Et maintenant, il n’est plus question pour l’Italien d’entrer dans la cour des grands. Il est question de s’y installer.

Your comments

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *