Totalement rétablie, Barty se sent prête à se battre pour le titre à Wimbledon

En conférence de presse à Wimbledon, la numéro 1 mondiale s’est dite totalement rétablie après sa blessure à la hanche survenue à Roland-Garros

Ash Barty

En délicatesse avec son physique, Ashleigh Barty restait sur deux tournois consécutifs conclus sur des abandons. L’un en quarts de finale du WTA 1000 de Rome en raison d’une douleur au bras, l’autre au deuxième tour de Roland-Garros à cause d’une blessure à la hanche. Ce samedi, à Wimbledon, la numéro 1 mondiale a tenu à rassurer : elle a tout fait pour arriver à Londres en pleine forme et tenter de soulever le trophée.

“Juste après Paris, nous (son équipe et elle) avions besoin de temps pour digérer”, a-t-elle expliqué devant la presse. “Nous avions besoin d’un diagnostic complet. C’était crucial pour mon rétablissement. Nous avons été en mesure de faire ce qu’il fallait pour nous donner les meilleures chances de jouer ici, à Wimbledon.”

“Maintenant, je me sens affûtée, prête et excitée à l’idée de jouer”, a-t-elle poursuivi. “Avoir l’opportunité de disputer à nouveau le tableau principal, c’est ce qui m’a poussée et motivée à faire tout ce qui était possible, avec mon équipe, pour m’assurer d’arriver en forme.”

De coutume, la tenante du titre ouvre le bal sur le Centre Court le mardi, deuxième jour du tournoi. Mais, en l’absence de Simona Halep, blessée, l’honneur revient cette année à l’Australienne, opposée à Carla Suarez Navarro pour son entrée en lice.

“C’est incroyablement spécial, je pense”, s’est enthousiasmée Barty. “C’est une expérience que très peu de gens ont la chance de vivre. Même si j’aurais évidemment préféré que Sim (Simona Halep) soit là pour qu’elle puisse connaître ça. Elle avait gagné ce droit (en remportant la dernière édition de Wimbledon, en 2019).”

“Je suis extrêmement excitée et honorée d’avoir ce privilège”, a-t-elle ajouté. “Ce sera aussi une année spéciale pour le tennis Australien, en fêtant le 50e anniversaire du premier titre d’Evonne (Goolagong) ici. C’est un moment que j’ai vraiment hâte de vivre.”

En cas de sacre finale, Ashleigh Barty deviendrait la première Australienne à remporter le simple dames de Wimbledon depuis Evonne Goolagong, sacrée en 1971 et 1980.

Your comments

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *