le meilleur du tennis
dans ta boite mail

Des milliers de fans sont déjà abonnés

y

“Mes proches me laissent seul, il n’y a pas beaucoup de communication” : Comment Djokovic gère une finale de Grand Chelem

Le numéro trois mondial Novak Djokovic est le joueur ayant le plus d’expérience à ce stade de la compétition en Grand Chelem.

Novak Djokovic, Wimbledon 2022 Novak Djokovic, Wimbledon 2022 – © AI / Reuters / Panoramic

Lorsque Novak Djokovic foulera le Centre Court de Wimbledon dimanche après-midi, il s’apprêtera à disputer sa 32e finale de Grand Chelem, soit plus que tout autre joueur masculin dans l’histoire du tennis.

“Les finales d’un Grand Chelem ne peuvent être comparées à rien”, admet Djokovic avant de rencontrer Nick Kyrgios dimanche. “C’est le dernier jour du tournoi et l’aboutissement de tout le travail acharné qui a mené à ce point. Vous ressentez la pression et l’excitation en même temps. Habituellement, mes proches me laissent être seul, il n’y a pas beaucoup de communication ce jour-là. J’essaie de me mettre dans ma zone et d’avoir la paix nécessaire dans ma tête”.

Djokovic est le seul homme dans l’histoire du tennis à avoir atteint huit finales ou plus lors de trois Grands Chelems différents. Trois femmes l’ont fait : Chris Evert, Steffi Graf et Serena Williams. Melbourne, Paris, Londres et New York sont les villes où Djokovic a réussi – le jour de la finale d’un Grand Chelem n’est pas le même dans tous ces endroits.

Mon rythme est un peu différent ici, avec mes enfants

Novak Djokovic

“Exactement, cela dépend, car en Australie – par exemple – les finales se jouent le soir. En général, je termine mon échauffement sur le court deux heures avant le début du match. Après cela, j’aime jouer au Uno (jeu de cartes) avec mon équipe, ce qui fait partie de notre routine. Ensuite, je passe 30 à 45 minutes tout seul : Je fais des exercices de respiration, de visualisation, j’essaie de me concentrer au mieux et de me préparer mentalement et émotionnellement.”

Avant cela, lorsque la journée commence : “J’ai mes enfants ici à Wimbledon, donc mon rythme est un peu différent. Je joue avec eux dès mon réveil. Bien sûr, dès le début, je fais attention à ma nutrition et aux moyens de préparer mon corps et mon esprit, afin de pouvoir donner le meilleur de moi-même.”

Dimanche, Djokovic affrontera Nick Kyrgios pour tenter de remporter son septième titre à Wimbledon – ce qui lui permettrait d’égaler son idole d’enfance Pete Sampras et William Renshaw – ainsi que son 21e titre du Grand Chelem.

Your comments

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *