Wimbledon, le recap du tableau masculin : Federer bousculé, Medvedev en mode remontée, Zverev renversant, Kyrgios lâché par son corps

Suite et fin du troisième tour de Wimbledon dans le tableau masculin. Roger Federer a passé son premier vrai test avec succès, sans tout maîtriser pour autant.

Roger Federer at Wimbledon in 2021
  • Ils se sont qualifiés ce samedi (3e tour) : Daniil Medvedev (N° 2), Alexander Zverev (N°4), Roger Federer (N°6), Matteo Berrettini (N°7), Hubert Hurkacz (N°14), Felix Auger-Aliassime (N°16), Lorenzo Sonego (N°23), Ilya Ivashka
  • Ils ont été éliminés ce samedi (3e tour) : Cameron Norrie (N°29), Taylor Fritz (N°31), Nick Kyrgios, Marin cilic
  • Pour suivre toute l’actualité de Wimbledon, rendez-vous sur cette page
  • Pour suivre les matchs en direct, voir le tableau masculin et le tableau féminin, nous vous recommandons de vous rendre le site officiel du tournoi.
  • Le programme de samedi à Wimbledon est disponible ici
  • Et tout ce que vous devez savoir sur le tournoi (informations pratiques, billets, etc.) est disponible dans cet article.

Un Federer moins souverain, mais opportuniste

Après sa démonstration contre Richard Gasquet au tour précédent, Roger Federer (N°6) a retrouvé samedi un peu de l’inconstance qui l’avait placé dos au mur contre Adrian Mannarino lors de son entrée en lice. Le Suisse s’en est toutefois sorti en quatre manches face à Cameron Norrie (N°29), poussé par le Centre Court pour embêter le plus possible l’octuple vainqueur de Wimbledon (6-4, 6-4, 5-7, 6-4). Federer croisera en huitième de finale Lorenzo Sonego (N°23), qui jouera son premier huitième de finale au All England Club. Ce sera le 18e du Bâlois.

Federer a fonctionné sur courant alternatif dans cette rencontre. Costaud lors de la première manche (94% de points gagnés derrière sa première balle), il a légèrement baissé de pied au cours de la deuxième et a concédé les premières balles de break du set, pour mieux prendre l’engagement de Norrie juste après les avoir sauvées. Mais le Suisse s’est fait prendre à son propre jeu dans la troisième manche. A 5-5, c’est lui qui a bénéficié d’occasions sur le service du Britannique. Il les a laissées passer, et Norrie a sauté sur un jeu de service complètement raté par Federer pour relancer le suspense.

Cameron Norrie at Wimbledon in 2021
Cameron Norrie at Wimbledon in 2021 © AI / REUTERS / PANORAMIC

Norrie partait néanmoins de trop loin et a recommencé à donner trop de points gratuits dans le quatrième set (11 de ses 32 fautes directes) pour espérer emmener le match en cinq manches. Et pourtant, c’était un Federer loin d’être impérial. Mais l’homme aux 20 titres du Grand Chelem a toujours cette faculté à serrer le jeu quand il le faut. A terme, ça ne pourrait ne plus suffire dans ce Wimbledon. Mais pour l’instant, ça lui a suffi pour se frayer un chemin jusqu’en huitièmes de finale.

La remontée de Medvedev

Pour la première fois de sa carrière, Daniil Medvedev (N° 2) s’est qualifié pour les huitièmes de finale de Wimbledon. Pour y parvenir, il a dû réussir une autre grande première : remonter deux sets de retard. Mené deux manches à zéro par Marin Cilic, le numéro 2 mondial s’est finalement imposé 6-7, 3-6, 6-3, 6-3, 6-2 en 3h36 ce samedi soir. Au prochain tour, il a désormais rendez-vous avec le Polonais Hubert Hurkacz (N° 14), tombeur d’Alexander Bublik (6-3, 6-4, 6-2) plus tôt dans la journée.

D’abord malmené, Medvedev a su trouver la solution pour enrayer la puissance du Croate, finaliste de l’édition 2017. Lors des deux premières manches, ce dernier a réussi 30 coups gagnants pour 22 fautes directes. Dans les trois suivantes, son ratio a eu bien moins fière allure : 19 coups gagnants et 46 fautes directes (9-20 dans le troisième acte, 7-15 dans le quatrième et 3-11 dans le cinquième). Régulier, juste tactiquement, le Russe a lui affiché un bilan dans ce domaine de 38-31 sur l’ensemble du match, et 21-14 en ce qui concerne ses trois rounds victorieux.

Zverev en mode métronome

Pour la septième fois consécutive, Alexander Zverev (N°4) sera au rendez-vous des huitièmes de finale en Grand Chelem. L’Allemand a néanmoins dû s’employer pour venir à bout de Taylor Fritz (N°31), qui avait remporté la première manche avant de céder au bout de 2h38′ de jeu (6-7, 6-4, 6-3, 7-6). Son prochain adversaire sera un autre Nord-Américain, le Canadien Felix Auger-Aliassime.

Souverain lors de ses deux premiers tours, Zverev a encore rendu une copie extrêmement propre. Il a certes perdu le premier set, mais sans avoir concédé la moindre balle de break. Il a notamment remporté 91% des points disputés derrière sa première balle, et a même réussi à faire du 100% sur les deuxième et troisième manches ! L’Allemand a aussi envoyé 19 aces sur ses 45 coups gagnants et ainsi tempéré l’impact de son lot traditionnel de doubles fautes (9 encore samedi). Mais ce Zverev, qui n’avait plus atteint les huitièmes à Wimbledon depuis 2017, sort de ses trois premiers matchs avec bien plus de positif que de négatif à en tirer.

Le message envoyé par Berrettini

Aljaz Bedene avait tout du piège pour Matteo Berrettini, tant le Slovène, ancien représentant de la Grande-Bretagne, avait impressionné lors des deux premiers tours, en ne perdant que onze jeux au total contre Corentin Moutet et Yoshihito Nishioka. Mais l’Italien (N°7) n’a jamais tremblé pour écarter son adversaire de sa route au troisième tour, s’imposant en 1h46′ (6-4, 6-4, 6-4).

Berrettini s’est appuyé sur son service pour construire son succès. 20 aces pour 0 doubles fautes, et surtout 81,5% de points gagnés sur ses jeux de service : il n’a laissé aucune opportunité à Bedene d’y croire. Le 64e joueur mondial s’est bien procuré deux balles de break, sans les convertir, quand Berrettini a pris l’engagement de son adversaire une fois par manche, plus tôt dans chaque set. Qualifié pour les huitièmes de finale, comme en 2019, l’Italien sera opposé au prochain tour à Ilya Ivashka. Une belle occasion à saisir de rallier les quarts de finale à Wimbledon pour la première fois de sa carrière.

Kyrgios rattrapé par son corps

Nick Kyrgios a fini par payer son manque de préparation avant Wimbledon. Arrivé à Londres sans avoir disputé un seul match depuis l’Open d’Australie, le 60e joueur mondial a été contraint à l’abandon contre Felix Auger-Aliassime (N°16). L’Australien avait remporté la première manche 6-2, avant de s’incliner 6-1 dans la seconde. “FAA” jouera son premier huitième de finale à Wimbledon contre Alexander Zverev (N°4).

Touché aux abdominaux, Kyrgios a fait appel au kiné une première fois à 5-2 en sa faveur dans le premier set. Puis il lui a parlé régulièrement au cours de la deuxième manche, sans trouver de remède miracle à la douleur. “Je ne peux plus, ça s’empire. J’essaie, mais je ne peux plus servir”, lui a-t-il expliqué, avant de s’excuser auprès d’Auger-Aliassime : “Sorry brother”. La moyenne en première balle était passée de 191km/h dans le premier set à 158km/h au second pour Kyrgios Ce avait battu Ugo Humbert en cinq sets et deux jours au premier tour puis Gianluca Mager dès le lendemain, tout en disputant vendredi le premier tour du double mixte avec Venus Williams. Ue autre aventure qui pourrait s’arrêter pour l’Australien avec sa blessure.

Hurkacz, Sonego, Ivashka : encore des huitièmes-de-finalistes inédits à Wimbledon

Au moins neuf des joueurs qualifiés pour les huitièmes de finale découvriront ce niveau de la compétition à Wimbledon. Felix Auger-Aliassime, Hubert Hurkacz, Lorenzo Sonego et Ilya Ivashka ont rejoint samedi les cinq novices des huitièmes qui s’étaient qualifiés la veille (Andrey Rublev, Denis Shapovalov, Cristian Garin, Marton Fucsovics, Sebastian Korda).

Hurkacz (N°14) n’a toujours pas de set perdu dans ce Wimbledon 2021, ni même perdu un jeu de service ou joué de match de plus de deux heures, et s’est débarrassé samedi du facétieux Alexander Bublik en même pas 90 minutes de jeu (6-3, 6-4, 6-2). Le Polonais est qualifié pour son premier huitième de finale de Grand Chelem et y affrontera Daniil Medvedev (N°2) ou Marin Cilic (N°32), finaliste du tournoi en 2017.

Ce sera aussi un premier huitième de finale en Grand Chelem aussi pour Ivashka. Le Biélorusse, 79e joueur mondial, s’est montré plus costaud sur les points importants pour se défaire de Jordan Thompson en deux heures de match (6-4, 6-4, 6-4). Ayant échappé aux têtes de série depuis le début du tournoi, Ivashka devra élever le ton contre Berrettini au tour suivant.

Sonego (N°23) a confirmé ses bonnes sensations sur gazon, après sa finale à Eastbourne la semaine dernière. L’Italien a dominé sans trembler James Duckworth (6-3, 6-4, 6-4), en terminant avec 32 coups gagnants contre 14 pour son adversaire. Sonego disputera son deuxième huitième de finale en Grand Chelem, après Roland-Garros en 2020, et sera opposé à Roger Federer (N°6) ou Cameron Norrie (N°29).

Your comments

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *