La confirmation Swiatek face à la revenante Bencic : une finale excitante à Adelaïde

Iga Swiatek affrontera Belinda Bencic en finale du tournoi WTA 500 d’Adelaïde ce samedi. La Polonaise n’a toujours pas perdu un set du tournoi, après son succès sur Jil Teichmann en demi-finale, et la Suissesse a validé son retour à son meilleur niveau au sortir d’un match très disputé face à Cori Gauff.

Iga Swiatek, Adelaïde, 2021

La finale du tournoi WTA 500 d’Adelaïde opposera une révélation qui confirme et une revenante sur le circuit. Victorieuse à Roland-Garros en octobre dernier de son seul titre chez les seniors, Iga Swiatek sera opposée samedi à Belinda Bencic, de retour après une année 2020 tronquée par les blessures et qualifiée pour sa première finale depuis octobre 2019.

La Polonaise, tête de série N.5, impressionne depuis le début de la semaine et valide sur dur ses bonnes dispositions sur terre battue. La 18e mondiale a aisément dominé Jil Teichmann, 61e au classement WTA, en demi-finale ce vendredi (6-3, 6-2). Un match maîtrisé à la perfection par Swiatek, solide sur son engagement (une seule balle de break concédée, et sauvée) et agressive en retour, en particulier sur les deuxièmes balles adverses (71% de points gagnés dans cette configuration).

Swiatek, qui grimpera au minimum à la 16e place mondiale lundi prochain, soit son meilleur classement en carrière, réalise une bonne tournée australienne. Eliminée en huitièmes de finale du Gippsland Trophy (par Ekaterina Alexandrova) et de l’Open d’Australie (par Simona Halep), elle n’a pas perdu un set en quatre matchs à Adelaïde. Idéal pour aborder la finale en pleine confiance.

Bencic a bataillé plus de deux heures et demie contre Gauff

Bencic revient, elle, de loin. Gênée par des pépins physiques à répétition depuis le début de sa carrière, touchée au bras droit en fin d’année 2020, ce qui l’avait privé de Roland-Garros et de la suite de la saison, la tête de série N.2 à Adelaïde a davantage lutté pour atteindre la finale. Elle a mis 2h38 à se défaire de Cori Gauff en demi-finale, après un énorme combat (7-6, 6-7, 6-2).

Après une entame compliquée et un break concédé d’entrée pour se retrouver menée 3-0, Bencic a élevé son niveau de jeu sur la suite du premier set. Elle a débraeaké à 4-2, continué à mettre la pression sur l’engagement de l’Américaine, 16 ans et 52e mondiale, et fini par boucler la manche au jeu décisif. A son tour menée 3-0 en début de deuxième set, Gauff aurait pu s’écrouler. Mais elle s’est remarquablement relevée pour revenir à hauteur, sauver une balle de match sur son service à 5-4, et empocher le tie-break pour emmener la rencontre dans une troisième manche incertaine. Sauf que cette fois, Bencic a pris les commandes d’emblée pour ne plus les lâcher et terminer le travail avec autorité.

Maintenue dans le Top 15 WTA par le nouveau système de classement sur deux ans, mis en place pour limiter l’impact de la pandémie de coronavirus et préserver l’équité, Bencic envoie des signaux rassurants. Elle avait atteint le troisième tour de l’Open d’Australie, où elle avait perdu face à Elise Mertens, tout juste victorieuse du Gippsland Trophy. En quête d’un cinquième titre en carrière, l’ancienne N.4 mondiale devra pour se faire battre Swiatek, qu’elle n’a jamais affrontée sur le circuit WTA. Un sacré défi, qui pourrait valider pour de bon son retour à son meilleur niveau.

Belinda Bencic
Your comments

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *