Battue par Kontaveit, Andreescu n’est plus invaincue à Indian Wells

Titrée en 2019 dès sa première participation, Bianca Andreescu, battue par Anett Kontaveit ce lundi, a connu la première défaite de sa carrière à Indian Wells.

Bianca Andreescu at the National Bank Open - Montreal - 11/08/2021

La femme invincible d’Indian Wells a perdu ce statut. Révélée au grand public en soulevant le trophée en 2019 dès sa première participation, Bianca Andreescu (n° 16) – tenante du titre en raison de l’annulation du tournoi l’an passé – est tombée ce lundi dans le désert californien. Après huit victoire consécutives sur le dur du BNP Paribas Open, la Canadienne s’est inclinée face à Anett Kontaveit (n° 18) : 7-6, 6-3, en 1 h 49.

Malgré des conditions compliquées, les deux femmes, chevelures mises à rude épreuve par le vent, ont offert un duel de qualité, presque plus riche en rebondissements que le scénario du film Les Infiltrés. Menée 2-0 d’entrée, l’Estonienne a enquillé quatre jeux de suite, avant de servir pour l’acte initial à 5-4. Là, malgré trois balles de set – non consécutives – elle a cédé son service face à la niaque de sa rivale du jour. Pas de quoi la faire flancher pour autant.

Match à rebondissements

Lors du jeu décisif, parole aux relanceuse. S’il elle n’a empoché que deux de ses six points de service, Kontaveit en a gagné cinq sur les six engagements adverses pour boucler l’affaire 7 points à 5. Logique. Sur l’ensemble du round, elle a eu plus d’opportunités de break (5 en sa faveur, 3 pour Andreescu) et a gagné plus de points (48 points gagnés par Kontaveit, 41 par Andreescu).

Deuxième manche, place à un festival de breaks sur la scène du Stadium 2. Trois dès l’entame : un en faveur de Kontaveit, deux pour Andreescu. A 3-1 contre elle alors que son adversaire semblait prendre la mesure du match tactiquement en variant cadences, effets et trajectoires, Kontaveit n’a as changé de cap. Son tennis étant moins complet que celui d’Andreescu, elle s’est appliquée à jouer sur ses qualités : frapper fort, à plat, en prenant la balle tôt.

Je m’amuse sur le court, je pense que c’est la clef

Anett Kontaveit

Tactique gagnante. L’actuelle 20e mondiale a enlevé les cinq derniers jeux de la rencontre. En trois affrontements face à la gagnante de l’US Open 2019, elle s’est toujours imposée (dont une fois sur abandon). Bien que 14e du classement WTA en 2019, elle a affiché la possible meilleure forme de sa vie ces dernières semaines. Sur ses trois trophées en carrière sur le circuit principal, deux ont été soulevés depuis le mois d’août – WTA 250 de Cleveland, WTA 500 d’Ostrava -, juste après avoir débuté sa collaboration avec Dmitry Tursunov, ancien 20e à l’ATP et ex-coach d’Aryna Sabalenka.

“Je prends vraiment du plaisir à jouer, même quand les matchs sont difficiles”, a-t-elle déclaré lors de l’interview sur le court pour expliquer ses résultats. “Je m’amuse sur le terrain, je pense que c’est la clef. Et, évidemment, Dmitry y est aussi pour beaucoup.” A 25 ans, Anett Kontaveit est en quête d’un premier quart de finale à Indian Wells, où elle a déjà atteint les huitièmes. C’était en 2015, elle s’était inclinée devant Karolína Plíšková, sa possible prochaine adversaire.

Your comments

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *