Ferro et Mladenovic parmi les nommées aux WTA awards

La WTA a dévoilé ses nommées pour les récompenses de fin d’année, et Fiona Ferro fait partie de la catégorie des meilleures progressions et Kristina Mladenovic des meilleures équipes de double, avec Timea Babos.

Fiona Ferro - Roland-Garros 2020 - 3rd round

A défaut de remporter des tournois du Grand Chelem ou d’avoir une joueuse dans le Top 10 en simplex, la France peut se féliciter de compter deux joueuses parmi les nommées pour les trophées de fin d’année. La saison 2020 a été très particulière pour les joueuses, avec une longue pause de mars à juillet inclus, puis seulement deux tournois à l’automne et pas de Masters. Mais cela n’a pas empêché deux joueuses françaises de se distinguer : Fiona Ferro et Kristina Mladenovic. Ferro (23 ans) a terminé la saison No 42 mondiale et est nommée dans la catégorie des meilleures progressions. Elle n’a disputé que six tournois, mais a eu le temps d’en remporter un, sur la terre battue de Palerme début août. Mais elle aura fort à faire pour remporter le trophée, car les autres nommées sont la gagnante de Roland-Garros Iga Swiatek, la demi-finaliste de l’US Open Jennifer Brady, la quart de finaliste de l’Open d’Australie Ons Jabeur et la gagnante du tournoi de Hobart et finaliste à Shenzhen, Saint-Pétersbourg, Dubai et Strasbourg Elena Rybakina.

Mladenovic grande favorite

Kristina Mladenovic (27 ans), quant à elle, a beaucoup plus de chances de remporter le trophée pour lequel elle est nommée, à savoir « la meilleure équipe de l’année ». Aux côtés de la Hongroise Timea Babos, elle n’a gagné que deux tournois cette saison, mais pas n’importe lesquels : l’Open d’Australie et Roland-Garros ! Les finalistes de Roland-Garros Alexa Guarachi et Desirae Krawczyk, les finalistes de l’US Open Nicole Melichar et Xu Yi-Fan, et les finalistes de l’Open d’Australie Barbora Strycova et Hsieh Su-Wei sont les autres nommées.

Timea Babos and Kristina Mladenovic, Roland-Garros, 2020

La catégorie la plus prestigieuse ne concerne malheureusement pas les Françaises : celle de joueuse de l’année. En cette année très bizarre où les trois Majeurs ont été remportés par une joueuse différente et où la No 1 mondiale (Ashleigh Barty) a très peu joué, difficile d’établir un pronostic. Sofia Kenin (victorieuse de l’Open d’Australie et finaliste à Roland-Garros) est nommée, Naomi Osaka (sacrée à l’US Open), Iga Swiatek, Victoria Azarenka (vainqueure de Cincinnati), Simona Halep (trois titres WTA) et Aryna Sabalenka (aussi trois trophées).

Les gagnantes connues la semaine prochaine

Quatre joueuses, de retour de grave blessure ou de maternité, sont nommées pour le « come-back de l’année » : Azarenka, la quart de finaliste de l’US Open Tsvetana Pironkova, la vainqueure du double à l’US Open Laura Siegemund (en équipe avec Vera Zvonareva) et la gagnante d’Istanbul Patricia-Maria Tig. Elles sont quatre en lice pour le titre de « révélation de la saison » : la demi-finaliste de Roland-Garros Nadia Podoroska (23 ans), la quart de finaliste de Roland-Garros Martina Trevisan (27 ans), la finaliste d’Acapulco Leylah Fernandez (18 ans) et la jeune Américaine Ann Li (20 ans). Les trophées seront décernés par un groupe de journalistes et les heureuses élues seront connues la semaine prochaine.

Your comments

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *