Muguruza, devenue imbattable à Guadalajara, triomphe aux WTA Finals

Garbiñe Muguruza a battu Anett Kontaveit pour la deuxième fois en cinq jours pour s’adjuger le premiers Masters de sa carrière à 28 ans.

Garbine Muguruza, WTA Finals 2021

WTA Finals 2021 | Résultats

  • L’information principale : Garbiñe Muguruza remporte les WTA Finals pour la première fois de sa carrière.
  • Vous apprendrez aussi : Que ce n’est pas une mince performance d’avoir dominé Anett Kontaveit deux fois en cinq jours.
  • Pourquoi vous devez lire cet article : Pour mesurer ce que ce titre représente pour Muguruza.

La femme en forme de la fin de saison sur le circuit WTA, c’est finalement elle, Garbiñe Muguruza. L’Espagnole de 28 ans a remporté le Masters de Guadalajara au Mexique, dans la nuit de mercredi à jeudi, en fusion avec le public hispanophone qui aura soutenu son effort depuis le début de la compétition.

Dans le discours d’après-finale, elle a raconté cette anecdote. Quand Muguruza a appris que le Masters aurait lieu en Amérique latine, la native de Caracas au Venezuela a pensé : « Pas possible ! Je dois le faire. » Après sa demi-finale, elle avait présenté ce tournoi comme « l’opportunité d’une vie ». Et elle l’a fait : après une saison 2021 assombrie par quatre éliminations précoces en Grand Chelem, elle s’adjuge le Masters de fin de saison.

Muguruza bat deux fois Kontaveit en cinq jours

En finale, elle est venue à bout de l’Estonienne Anett Kontaveit, qui restait sur douze victoires en treize matchs. Seule… Muguruza l’avait battue récemment, dans un match de poule qui était sans enjeu pour elle. Vainqueure de quatre trophées en fin de saison (Cleveland, Ostrava, Moscou, Cluj), Kontaveit aura battu trois des quatre premières têtes de série du Masters (Krejcikova, K. Pliskova, Sakkari) au Mexique.

Mais Muguruza était le plus forte et Kontaveit n’est pas parvenue à réaliser la même performance que Dominika Cibulkova en 2016 : renverser, en finale, le résultat d’un match de poule perdu, comme la Slovaque l’avait fait, alors, face à Angelique Kerber.

Avec ce trophée, Muguruza remporte son plus grand titre depuis Wimbledon 2017, le deuxième de ses deux trophées du Grand Chelem. Elle sera troisième mondiale lundi et elle est déjà la première Espagnole à remporter le Masters féminin. La protégée de Conchita Martinez a gagné trois trophées cette année après Dubai et Chicago.

16 des 20 derniers points pour Muguruza

Presque éliminée au deuxième match de poule contre Krejcikova après avoir perdu le premier set 6-2, et son premier match contre Pliskova, Muguruza est petit à petit devenue imbattable dans la compétition : 6-3, 6-4 contre Krejcikova, 6-4, 6-4 contre Kontaveit, 6-3, 6-3 contre Badosa, et à nouveau 6-3, 7-5 face à Kontaveit.

L’Estonienne a défendu ses chances jusqu’au bout. Muguruza doit son succès à son réalisme dans les moments-clefs. Celui qui lui a permis de breaker deux fois à 3-3 et 5-3 au premier set.

Kontaveit a mené à son tour à 5-3 au second set, mais Muguruza, plus forte, a remporté seize des vingt derniers points de la rencontre pour conclure à sa première balle de match après la 39e faute de Kontaveit – un total rare pour la protégée de Dmitri Tursunov. Mais Muguruza avait trop de puissance et de conviction, cette semaine, pour laisser échapper son Masters.

Your comments

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *