le meilleur du tennis
dans ta boite mail

Des milliers de fans sont déjà abonnés

y

Absent depuis plus d’un an, Nishikori espère un retour à l’Open d’Australie : “Mes chances d’y être sont de 50%”

Kei Nishikori n’a plus jouer au tennis depuis octobre 2021, mais le Japonais pourrait faire son retour pour l’Open d’Australie.

Kei Nishikori, Uniqlo Tokyo 2022 Kei Nishikori, Uniqlo Tokyo 2022 – © AF / Panoramic

Que devient Kei Nishikori, ancien numéro quatre mondial, finaliste de l’US Open en 2014 et désormais non classé à l’ATP ? Le Japonais n’a plus disputé un match sur le circuit depuis le 9 octobre 2021 et une défaite au deuxième tour du Masters 1000 d’Indian Wells. Opéré de la hanche en janvier 2022, le joueur de 32 ans, déjà perturbé par des blessures au poignet et au coude lors des années précédentes, peine à revenir. 

Kei Nishikori a fait une apparition à Tokyo lors du Uniqlo Life Wear Day aux côtés de Roger Federer et du joueur de tennis handisport Shingo Kunieda le 19 novembre dernier. Le Japonais a frappé quelques balles avant de participer à une conférence de presse sur le court, où il a notamment évoqué son retour à la compétition. 

« Je ne sais toujours pas quand je serai de retour sur le circuit. Mon objectif serait de pouvoir jouer l’Open d’Australie 2023, mais ça sera peut-être trop juste. Je ne me suis pas entraîné au plus haut niveau depuis deux semaines en raison d’une gêne au niveau de la cheville. À l’heure actuelle, les chances de jouer le premier Grand Chelem de la saison sont de 50 %. J’aimerais pouvoir jouer quelques tournois préparatoires, mais je ne sais pas si j’arriverai à temps. Si je n’y arrive pas, je commencerai à jouer des tournois Challenger en janvier ou février. »

Nishikori : “Mentalement, c’était très compliqué”

A force de prendre son mal en patience et de ne pas voir le bout du tunnel, Nishikori a révélé avoir d’abord souffert de dépression, puis songé à tout arrêter. Mais il a ajouté que de voir Roger Federer, présent avec lui à Tokyo pour l’évènement organisé par Uniqlo, poursuivre sa carrière jusqu’à 41 ans lui a donné envie de continuer lui aussi. 

“De juillet à septembre j’ai fait de la rééducation à domicile. Trois mois sans pouvoir jouer au tennis, je ne pouvais même pas prendre une raquette. Mentalement, c’était extrêmement compliqué. Cependant, en voyant Roger, je me suis finalement convaincu que je pourrais continuer à jouer au tennis encore de nombreuses saisons.”

Personnes mentionnées

Your comments

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *