le meilleur du tennis
dans ta boite mail

Des milliers de fans sont déjà abonnés

y

Alcaraz élimine Sinner dans le choc de la NextNextGen

Carlos Alcaraz a gagné, mercredi, le duel des nouvelles stars à Bercy contre Jannik Sinner, tête de série n°8 (7-6, 7-5).

Carlos Alcaraz, 2021, Rolex Paris Masters joie de Cartlos Alcaraz (Esp) || 211507_0070 2021 ATP master1000 MASTERS masters1000 paris rolex spo sport tennis

ATP Rolex Paris Masters 2021 | Tableau | Programme | 2e tour

Carlos Alcaraz a décroché mercredi à Bercy sa troisième victoire face à un membre du top 10 en quatre tournois. L’Espagnol de 18 ans s’est qualifié pour les huitièmes de finale aux dépens du neuvième joueur mondial et tête de série n°8, Jannik Sinner (7-6, 7-5), après avoir dominé Stefanos Tsitsipas à l’US Open et Matteo Berrettini à Vienne.

L’Italien de 20 ans, récemment titré à Anvers et demi-finaliste à Vienne, a perdu son deuxième duel face à Alcaraz après celui perdu sur ocre sur terre battue au Challenger d’Alicante (6-2, 3-6, 6-3), que tout le monde a oublié mais qu’il a lui-même rappelé aux journalistes en conférence de presse.

Le niveau du match a confirmé qu’il méritait mieux que le court n°1 sur lequel il a été programmé.

Sinner a pris un mur

Ce duel qui semble annoncer l’une des grandes rivalités des années à venir a tenu toutes ses promesses. Points spectaculaires, suspense, coups gagnants : le show a été total. En indoor, on aurait pu penser que les qualités naturelles de Sinner allaient prendre le dessus avec la puissance de sa première balle, l’intensité de sa cadence à l’échange et la précision de ses grandes frappes à plat. Mais pas du tout ! L’Italien a pris un mur nommé Alcaraz.

L’actuel 35e joueur mondial a parfaitement réussi à absorber la vitesse de jeu adverse pour mieux la renvoyer, et n’a pas lâché un pouce de terrain à Sinner. Dans un match qui s’est joué à rien, c’est sans doute le sang-froid d’Alcaraz dans le “money time” qui a fait la différence entre deux joueurs adeptes de la prise de risques du fond et qui n’aiment rien tant que dicter le jeu.

En conférence de presse, Sinner a indiqué que son jeune rival lui paraissait insensible à la pression. Alcaraz a confirmé : “A 18 ans, ce n’est pas le moment pour moi de ressentir de la pression. Je dois me faire plaisir. Le poids des attentes viendra plus tard.”

Alcaraz, l’œil du Tigre

Que ce soit dans le jeu décisif du premier set ou bien dans son dernier jeu de service, Alcaraz avait l’œil du tigre : le regard noir et déterminé vers son clan, le poing serré pour s’encourager. Il y a des signes qui ne trompent pas : l’attitude de ce garçon dans les matches à enjeu en fait partie. Alcaraz a envie de tout dévorer. Le discret Sinner en a fait les frais mercredi et il a sans nul doute reçu l’avertissement pour les saisons à venir.

Le public de l’AccorHotel Arena se prépare de son côté à une night session excitante jeudi. Carlos Alcaraz affrontera Hugo Gaston dans le premier huitième de finale de Masters 1000 de leur carrière respective.

Your comments

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.