Zverev : “Avec la force des réseaux sociaux, tu peux accuser quiconque de n’importe quoi”

Alexander Zverev a réitéré ses dénégations des accusations de violence conjugale formulées par Olga Sharypova à l’automne dernier. L’Allemand, impatient de devenir père pour la première fois cette année, assure toutefois qu’il ne portera pas plainte pour diffamation.

Alexander Zverev continue de nier en bloc les accusations de violence conjugale formulées à l’automne dernier par son ex-compagne Olga Sharypova.

Dans un entretien accordé à Bild, l’Allemand insiste sur le fait que les affirmations de Sharypova n’ont pas de fondement.

“Il n’y a rien, souffle-t-il. Le souci de nos jours, c’est qu’avec la force des réseaux sociaux, tu peux accuser quiconque de n’importe quoi.”

Le numéro 7 mondial assure n’avoir aucune idée de pourquoi Sharypova porterait de telles accusations à son encontre, et ajoute qu’il a trouvé son timing suspect. En effet, il fait le rapprochement entre les déclarations de Sharypova et l’annonce de la grossesse de Brenda Patea, dont Zverev venait de se séparer et qui est enceinte du natif de Hambourg.

“Avant cela, Olga et moi n’avions pas été en contact depuis un an. Pas même quand elle a cherché à ce qu’on se remette ensemble par l’intermédiaire de mes parents. Mais je ne le voulais pas. Je pense que le timing parle de lui-même…”

Les accusations de Sharypova ont été rapportées dans le détail par Ben Rothenberg, pour le media Racquet, mais la Russe a décidé de ne pas porter l’affaire devant les tribunaux.

“Je veux simplement la vérité”, expliquait-elle.

Zverev n’attaquera pas Sharypova

Zverev, qui est impatient de devenir père pour la première fois cette année, a indiqué avoir, lui aussi, décidé de ne pas porter plainte contre Sharypova pour diffamation suite à ses déclarations.

“Plus je parle, plus l’histoire prendra de l’ampleur et durera dans le temps, a-t-il expliqué. Par conséquent, nous avons décidé de ne pas le faire.”

Il semble que Zverev travaille à renouer sa relation avec Brenda Patea, la mère de son futur enfant, sans savoir s’ils se remettront ensemble à l’avenir. Mais dans tous les cas, il est certain que la naissance de son bébé sera le plus beau moment de sa vie.

 

 
 
 
 
 
View this post on Instagram
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

 

A post shared by Brenda (@brendapatea)

“C’est un sentiment très particulier pour chacun. Brenda et moi gèreront bien les choses, peu importe la tournure que prend notre histoire.”

Porte ouverte à une nouvelle collaboration avec Ferrer

Toujours dans les colonnes de Bild, Zverev a émis l’hypothèse que David Ferrer redevienne son coach une fois que l’impact de la pandémie de coronavirus sur la vie du circuit se sera atténué.

“J’ai adoré avoir David comme entraîneur, a lancé Zverev. En dehors de mon père, c’est le meilleur que j’ai eu. On s’est très bien entendu. Il voulait être davantage avec sa famille. Je le comprends, et nous ne fermons la porte à rien pour le futur.”

Your comments

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *