Abonnez-vous à la newsletter

6-2, 5-2, quatre balles de match : vendredi noir pour Paire (et les Bleus) à Indian Wells

Garcia, Cornet, Gasquet, Humbert et Paire ont tous été éliminés ce vendredi au BNP Paribas Open d’Indian Wells. La palme des regrets revient à ce dernier qui a manqué quatre balles de match face à l’Allemand Koepfer.

Benoît_Paire_Indian_Wells_2022 @Marcio Jose Sanchez/AP/SIPA

Indian Wells 2022 | Tableaux | Programme

On ne va pas chercher midi à quatorze heures pour résumer le bilan d’ensemble des Tricolores ce vendredi à Indian Wells : noir. Cauchemardesque même, à l’image de la défaite de Benoît Paire qui menait 6-2, 5-2 face à l’Allemand Dominik Koepfer, puis quatre balles de match sur son service à 5-3, avant de s’incliner en trois sets 2-6, 7-5, 6-4.

Alors qu’il avait la partie largement en main, le Français, en manque de confiance et de victoires puisqu’il n’a plus gagné un match depuis l’Open d’Australie – cinq défaites de rang désormais – a tremblé à la conclusion, commettant quatre fautes en coup droit sur ces quatre balles de match (dont une volée amortie sur la première), avant d’enchaîner deux doubles fautes, deux des 15 qu’il aura commises en tout.

  • La stat’ qui fait mal : Benoît Paire n’a plus gagné un match à Indian Wells depuis 2013.

Avant lui, Richard Gasquet s’était également fait éliminer dès son entrée en lice, battu par l’Allemand Oscar Otte, 6-2, 1-6, 6-3. Malgré une belle réaction dans le deuxième set, le Biterrois, visiblement emprunté, a évolué à un niveau très loin des standards de sa belle époque.

  • La stat’ qui fait mal : Richard Gasquet n’a plus gagné un match en Masters 1 000 depuis le Rolex Paris Masters 2020.

Humbert beaucoup trop court

De retour sur le circuit après une petite coupure de quelques semaines à la suite d’une blessure aux adducteurs, Ugo Humbert est passé complètement à côté de son sujet face au jeune Danois Holger Rune (18 ans), qui n’a pas vraiment eu à forcer son talent naissant pour s’imposer 6-3, 6-2 en une heure, et décrocher ainsi son premier succès en Masters 1 000.

Le Lorrain, accablé par les soucis de santé depuis quelques mois – grosse fatigue inexpliquée en fin de saison dernière, Covid en début d’année -, est apparu lui aussi très loin de son meilleur niveau, accumulant les fautes directes.

  • La stat’ qui fait mal : Si l’on excepte un succès à l’ATP Cup en début de saison, Ugo Humbert n’a plus gagné un match sur le circuit “classique” depuis sept mois.

Déjà plus de Française à Indian Wells

Dans le tableau féminin, Caroline Garcia s’est pour sa part inclinée en trois sets face à la gagnante de l’US Open 2021, Emma Raducanu (tête de série n°11), 6-1, 3-6, 6-1.

Menée un set, un break, la Lyonnaise a connu une réaction intéressante et montré dans le deuxième set de belles choses, dans la lignée de ces dernières semaines. Mais elle a coincé physiquement dans le troisième set, probablement émoussée par son marathon du premier tour face à l’Ukrainienne Yastremska et sa demi-finale à Lyon la semaine dernière.

  • La stat’ qui fait mal : Caroline Garcia n’a plus battu une joueuse du top 20 depuis Roland Garros 2020 (Elise Mertens).
Caroline_Garcia_Indian_Wells_2022

Enfin, Alizé Cornet est tombée elle aussi en début de nuit, victime de la Russe Anna Kalinskaya, 6-4, 0-6, 6-2. La Niçoise, qui avait pris la place tout en haut du tableau normalement allouée à la tête de série numéro un Barbora Krejcikova (forfait), s’est bien bagarrée mais a fini par plier face à la puissance d’une joueuse elle-même repêchée des qualifications, et bénéficiaire au premier tour de l’abandon d’une autre Française, Harmony Tan.

  • La stat’ qui fait mal : Après deux jours de compétition, il n’y a plus de Française à Indian Wells.
Your comments

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.