Auger-Aliassime éliminé, le tenant du titre Medvedev facile

Félix Auger-Aliassime s’est fait surprendre par Tennys Sandgren, lundi, au deuxième tour du Masters 1000 de Cincinnati. Le tenant du titre Daniil Medvedev n’a lui éprouvé aucune difficulté pour s’imposer contre Marcos Giron et rallier les huitièmes de finale.

Felix Auger Aliassime (Canada) à l'Open 13 de Marseille 2020

Auger-Aliassime dehors

Félix Auger-Aliassime avait hérité d’un tirage délicat : Tennys Sandgren, certes 55e mondial, mais quart de finaliste du dernier Open d’Australie. Malgré de nombreuses occasions, le Canadien n’est pas parvenu à l’emporter face à l’Américain, vainqueur en trois manches (6-7 [4], 6-2, 7-6 [5]) après une bataille de 2h40 marquée par de nombreuses fautes directes. « FAA » a livré une pâle copie : 15 double-fautes, 58 fautes directes. Et pourtant, il aurait pu l’emporter : le 20e mondial a servi pour le match à 5-4 au troisième set et il a même été à trois reprises à deux points de l’emporter. Mais il s’est fait rattraper par la pression et le solide tennis proposé par Sandgren, tout de même auteur de 45 fautes directes. L’Américain, vainqueur de Lorenzo Sonego la veille, affrontera le numéro un mondial Novak Djokovic ou le Lituanien Ricardas Berankis en huitièmes de finale.

 

Medvedev tranquille

Le tenant du titre a débuté de belle manière la défense de son trophée. Face à qualifié américain Marcos Giron (101e), Daniil Medvedev s’est imposé en deux manches (6-4, 6-4) en 1h30 pour rallier les huitièmes de finale. Le Russe s’est notamment appuyé sur sa première balle : 4 aces et 100 % de points gagnés derrière elle lors du premier set. Moins sérieux au deuxième set, le 5e mondial a sauvé six balles de débreak avant de conclure sur sa mise en jeu. Un autre qualifié l’attend : le Slovène Aljaz Bedene (61e), tombeur de l’Américain Taylor Fritz.

Khachanov plus fort que Carreno-Busta

Karen Khachanov et Pablo Carreno-Busta ont bataillé pendant près d’une heure pour s’arracher la première manche. Le Russe l’a remportée au tie-break (10 points à 8) après avoir sauvé deux balles de set. Et cet avantage s’est avéré déterminant : Khachanov, impérial derrière sa première balle (24 points remportés sur 28) a déroulé au deuxième set pour l’emporter 7-6 (8), 6-1 contre le 25e mondial. Il pourrait affronter un autre Espagnol en huitièmes de finale : Roberto Bautista-Agut, tête de série 8, si ce dernier se défait de Richard Gasquet plus tard dans la soirée.

Opelka sort Schwartzman

Le duel entre l’un des plus grands joueurs du circuit, Reilly Opelka (2,11 m), et l’un des plus petits, Diego Schwartzman (1,70 m), a souri au premier : l’Américain, 39e mondial, a sorti le 13e mondial en deux sets (6-3, 7-6 [4]). Pourtant, le géant n’a pas signé une grande partition au service, avec plus de la moitié des points perdus sur sa deuxième balle et deux breaks concédés. C’est toujours un de moins que Schwartzman. Son adversaire en huitièmes sera soit le 8e mondial Matteo Berrettini, soit le Finlandais Emil Ruusuvuori (100e).

 

Your comments

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *