Djokovic débarque à Paris avec un 83e trophée

Ce samedi, veille du début du tableau principal de Roland-Garros, Novak Djokovic a soulevé son 83e trophée en simple sur le circuit principal. Chez lui, à Belgrade, face à Alex Molčan (6-4, 6-3).

Novak Djokovic

Novak Djokovic va débarquer à Paris avec un nouveau trophée dans sa valise, le 83e de sa carrière. Ce samedi, à la veille du début des hostilités dans le tableau principal de Roland-Garros, le numéro 1 mondial s’est imposé à Belgrade. Chez lui, sur la terre battue du Novak Tennis Center, il est venu à bout de la révélation du tournoi, issue des qualifications, le Slovaque Alex Molčan. 6-4, 6-3 en 1h28.

S’il avait échoué face à Aslan Karatsev après une empoignade monumentale lors de la première édition 2021 de l’ATP 250 belgradois, le surnommé « Nole » a cette fois réussi sa quête. Après 2009 et 2011, il a décroché son troisième sacre dans sa ville natale. Mais la tâche n’a pas été aussi aisée que le score pourrait le suggérer. Face à un adversaire n’ayant rien à perdre, totalement relâché – du moins en apparence – il a dû se montrer solide dans les moments clefs.

Djokovic a haussé son niveau au service

Mis sous pression par un break concédé d’entrée de match, Djokovic n’a pas paniqué. Égalisant dans la foulée, il a ensuite pris le large pour mener jusqu’à 5-3. Là, servant pour le set, il a de nouveau perdu son engagement. Pas de quoi le perturber. Sûr de sa force au retour, il a empoché la manche après 46 minutes en prenant une troisième fois la mise en jeu adverse.

Haussant son pourcentage de premières balles – 44 % dans l’acte initial contre 67 % dans le suivant – l’homme aux 18 titres du Grand Chelem a frappé le premier dans le deuxième round. Menant 4-2, il n’est toutefois pas parvenu à se débarrasser tranquillement de l’accrocheur et surprenant 255e mondial. Perdant son service pour voir le score passer à 4-3, Djokovic a fini en trombe en gagnant les deux derniers jeux du duel.

Devant un public brûlant d’enthousiasme pour lui, le trentenaire est apparu ému, touché, par ce sacre. De quoi faire le plein de ces émotions positives, dont il aime tant ce nourrir, avant d’affronter Tennys Sandgren pour lancer son aventure sur l’ocre de la porte d’Auteuil. En ayant sans doute pensé à laisser un peu de place dans son sac pour un éventuel 19e Majeur afin de se rapprocher de son but ultime : les 20 unités, chacun, de Roger Federer et Rafael Nadal.

Your comments

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *