Six services à la cuillère dans un même jeu : le coup de folie de Bublik

Alexander Bublik a fait le show jeudi à Eastbourne, où il a tenté six services à la cuillère dans le même jeu, contre Lorenzo Sonego en quart de finale. Une preuve supplémentaire de la personnalité singulière du Kazakh sur un court de tennis.

Alexander Bublik at Eastbourne in 2021

La folie d’Alexander Bublik sur un court de tennis n’est plus à démontrer. Mais le Kazakh a poussé le curseur à un niveau encore jamais vu jeudi à Eastbourne. Opposé à Lorenzo Sonego en quart de finale, le 39e joueur mondial était mené 6-1, 4-2 quand il s’est retrouvé au service. Il a alors tenté six services à la cuillère dans le même jeu, tous côté avantage, à chaque fois quand il avait balle de jeu en sa faveur.

Les deux premiers ont été bien négociés par Lorenzo Sonego, comme le quatrième, et l’Italien a empoché le point avec autorité. Les deux autres ont été envoyés directement dans le filet, et ont été suivis d’une deuxième balle surpuissante et hors des limites du carré de service. “Je vais continuer à le tenter tant que je ne gagne pas le point”, a assuré Bublik devant une assistance mi-amusée mi-médusée.

Le sixième service à la cuillère fut le bon pour le Kazakh, qui a conclu habilement le point au filet et levé les bras au ciel comme s’il avait remporté le match. Au contraire, il l’a finalement perdu en deux manches contre l’Italien (6-1, 7-5), qui affrontera la sensation Max Purcell, 283e mondial, en demi-finale.

Bublik est même allé encore plus loin par la suite, en tentant un service à la cuillère entre les jambes, en tweener. Là encore, sans succès. Sur l’ensemble de la rencontre, le Kazakh n’a remporté qu’un seul point sur les huit disputés après avoir servi à la cuillère. Un ratio peu satisfaisant pour Bublik. Mais avec lui, le show est quasiment aussi important que le résultat.

Your comments

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *