Gasquet : « Je pense au tennis du matin au soir pour essayer d’aller mieux »

Battu au premier tour du tournoi de Barcelone mardi, Richard Gasquet n’a remporté que deux matchs en 2021. Un début de saison compliqué, marqué par une contamination à la Covid-19 il y a trois semaines.

Richard Gasquet, US Open 2019

Si la palme de la malchance devait être décernée en ce début de saison 2021, elle pourrait très bien revenir à Richard Gasquet. Début le début de l’année, le Français a « enchainé les merdes » comme il l’a confié au journal l’Equipe ce mercredi. Une blessure au pied l’a empêché de jouer l’Open d’Australie alors qu’il venait de subir une quarantaine de 14 jours à Melbourne, puis la Covid-19 l’a stoppé net il y a trois semaines, l’empêchant notamment de jouer le Masters 1000 de Monte-Carlo, terre de ses premiers exploits.

Après un arrêt d’un mois, Richard Gasquet a repris la compétition mardi à Barcelone. Il s’est incliné face à Jordan Thompson au terme d’un gros combat et après avoir pourtant eu deux balles de match (7-6, 4-6, 7-6). Le Biterrois est allé au bout de lui même, mais était visiblement épuisé à la fin de la rencontre. Il n’a pas encore récupéré à 100% après avoir contracté le virus.

« Le Covid m’a fait mal. J’étais complètement au fond du lit pendant plusieurs jours. J’ai assez mal réagi, j’ai eu quelques soucis, beaucoup de courbatures et ç’a été difficile. C’est pour ça que je ne suis pas allé à Monaco » a-t-il expliqué au journal l’Equipe.

Richard Gasquet, Melbourne, 2021

Gasquet aime toujours jouer au tennis

En cette période compliquée avec la Covid-19, les bulles sanitaires ou encore les huis-clos, certains joueurs exprimants leur lassitude à l’image de Benoit Paire et même Denis Shapovalov. Pour Richard Gasquet, la motivation et l’amour du jeu est toujours là, c’est d’ailleurs ce qui l’aide à tenir après avoir été frappé par la malchance en début d’année.

« Je pense au tennis du matin au soir pour essayer d’aller mieux, comme je l’ai toujours fait. Moi, je me régale de jouer. Après, ça fait énormément d’années que je joue, donc le corps tire, ce n’est pas facile. Mais il m’en reste un petit peu pour essayer de revenir le plus possible.« 

Le Français va désormais essayer d’enchaîner les matchs pour retrouver sa caisse physique, même si cela devient de plus en plus compliqué à 34 ans. Il sera présent à Estoril la semaine prochaine, toujours sur terre battue.

Your comments

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *